Avec la hausse du nombre de cas et d’hospitalisations ces dernières semaines, la question de remettre en place des restrictions, voire un confinement, est sur la table.

Après la levée quasi totale des restrictions le 19 juillet dernier, le Royaume-Uni serait-il prêt à reconfiner en octobre? Un article publié lundi dans le journal britannique I News a semé le doute outre-Manche. Un membre non nommé du groupe SAGE, conseillant le gouvernement sur les questions scientifiques, a déclaré à ce média que le gouvernement préparait le retour de restrictions fin octobre, devant la hausse du nombre de cas de Covid-19.

Mais la réinstauration d’un confinement ne serait utilisée qu’en cas de situation tendue, selon ses informations. « Ce type de mesures ne serait réintroduit qu’en dernier recours pour éviter une pression insoutenable sur notre NHS (service de santé britannique) », a en effet expliqué par la suite un porte-parole du Premier ministre, rapporte The Guardian.

En revanche, il a assuré qu’il n’était « pas vrai que le gouvernement envisageait un confinement ou un couvre-feu » au mois d’octobre.

D’autres restrictions avant le confinement

La question de nouvelles restrictions au Royaume-Uni se pose alors qu’après une légère amélioration courant août, le nombre de cas, de personnes hospitalisées et de décès sont de nouveau à la hausse, faisant craindre un manque de place dans les hôpitaux. Avec la rentrée scolaire et le brassage des élèves, une aggravation de la situation sanitaire est redoutée par les soignants.

Des plans d’action sanitaire ont été réfléchis en amont par le gouvernement, The Independent rapportait ainsi début juillet que l’administration de Boris Johnson élaborait déjà des scénarios à dérouler en cas de rebond cet hiver. Avant d’en arriver à un couvre-feu, ou à un nouveau confinement, il sera question de remettre en place le port du masque obligatoire, des jauges dans les lieux de rassemblement, d’étendre le pass sanitaire ou même d’imposer des restrictions de voyage dans le pays.

« Je pense que nous avons été clairs sur le fait que nous prendrons des mesures, et en effet nous l’avons fait lorsque cela était nécessaire pour protéger notre NHS », a déclaré le porte-parole du Premier ministre. « Mais les fois précédentes, lorsque cette action a été nécessaire, nous étions sans les défenses importantes que notre programme de vaccination nous fournit – nous sommes maintenant à un stade très différent ».

Selon les derniers chiffres officiels, 88,9% des plus de 16 ans ont reçu au moins une dose de vaccin contre le Covid-19 au Royaume-Uni, 80,3% les deux doses. Le pays pourrait, dans les semaines à venir, ouvrir son programme de vaccination aux plus de 12 ans.

Salomé Vincendon

Salomé Vincendon Journaliste BFMTV



Source [ BFMTV ]