Pour sa première Masterclasse de la saison, France Culture propose un événement en public et ouvert à tous. Cette rencontre d’une heure permettra d’évoquer avec le cinéaste William Karel, son parcours, ses engagements et son œuvre, qui témoignent de grands moments de l’histoire du 20e siècle et apportent un regard éclairé sur les enjeux politiques de notre époque.  

Maître du documentaire historique et politique, spécialiste des coulisses du pouvoir, William Karel a réalisé le portrait de François Mitterrand, Jean-Marie Le Pen, John Fitzgerald Kennedy, George W.Bush, investigué dans les arcanes d’organisations puissantes de la CIA jusqu’au FMI et a tout récemment produit pour France Culture La diaspora des cendres, une œuvre radiophonique majeure mêlant textes lus, archives et récits sur la Shoah. 

Il sera en Masterclasse avec Caroline Broué le mercredi 15 septembre au musée d’Art et d’Histoire du Judaïsme. À l’issue de l’entretien, après les échanges avec le public, Sandrine Treiner, directrice de France Culture, lui remettra le Prix France Culture Cinéma Consécration, dont il est le lauréat cette année.   

LE PRIX FRANCE CULTURE CINÉMA CONSÉCRATION
Le Prix France Culture Cinéma Consécration est décerné à une personnalité du cinéma pour la qualité de son œuvre et la force de son engagement. Le Jury est composé de Sandrine Treiner, directrice de France Culture, Olivia Gesbert, productrice de La Grande Table, Antoine Guillot, producteur de Plan Large, Arnaud Laporte, producteur d’_Affaires culturelle_s.  

Les précédents lauréats sont Margaret Menegoz (2019), Claire Denis (2018), Costa Gavras (2017), Frederick Wiseman (2016), Abderrahmane Sissako (2015), Margarethe Von Trotta (2014), Pascale Ferran (2013), Cedric Kahn (2012) et Alexandre Astruc (2011). 

À PROPOS DE WILLIAM KAREL  
Après avoir travaillé pendant une dizaine d’années en tant que reporter-photographe pour des agences de presse, William Karel réalise des films documentaires à partir de 1988. Il est notamment l’auteur de documentaires consacrés à de grandes figures de la politique française, ce qui lui a permis de devenir un spécialiste des affaires d’état et de poursuivre ses investigations jusqu’aux États-Unis.   
Le documentariste a aussi réalisé des portraits d’écrivains : Albert Cohen, Primo Levi, entre autres. Il reçoit en 2003 le prix Europa pour l’ensemble de son œuvre. Il a par la suite collaboré avec Blanche Finger pour réaliser Albums d’Auschwitz (2011), Israël-Palestine, une terre deux fois promise (2017) et la série documentaire Jusqu’au dernier : La destruction des Juifs d’Europe (2014).    

Informations pratiques 

Musée d’art et d’histoire du Judaïsme – Hôtel de Saint-Aignan, 71, rue du Temple, 75003 Paris – Entrée gratuite sur réservation obligatoire 

Ouverture des portes dès 12h, dans le respect de la législation en vigueur, le port du masque et la présentation du passe sanitaire sont obligatoire.    

Diffusion à l’antenne de France Culture : Eté 2022

Et aussi > (Ré)écouter le documentaire sonore La Diaspora des cendres de William Karel
Dans cette œuvre radiophonique inédite, il croise et confronte les récits et donne à entendre, à travers les mots de ceux qui l’ont vécu, ces terribles heures de l’Histoire : des lois de Nuremberg de 1935 à la fin de la guerre et la libération des camps en 1945.   

Textes réunis par William Karel, lus par Mathieu Amalric, Valérie Dréville, François Marthouret, et les comédiens Elsa Lepoivre et Denis Podalydès de la Comédie-Française.   

Réalisation : Sophie-Aude Picon

MAHJ
MAHJ





Source [ France culture ]