Europe 1 avec AFP

Le footballeur français Benjamin Mendy, champion du monde en 2018, sera jugé à partir du 24 janvier 2022 pour plusieurs viols dont il est accusé, a annoncé vendredi un juge britannique lors d’une audience à Chester (nord de l’Angleterre). Il restera en détention jusqu’à nouvel ordre. 

Le footballeur français Benjamin Mendy restera en prison jusqu’à nouvel ordre. La date du procès du joueur de Manchester City, accusé de quatre viols et d’une agression sexuelle par trois femmes, a été fixée au 24 janvier 2022 à l’issue d’une audience devant un tribunal de Chester, où l’international français de Manchester City ne s’est pas exprimé. 

Prochaine audience le 15 novembre

Cette date est susceptible encore d’être modifiée notamment s’il plaide coupable d’ici là. Une prochaine audience est prévue le 15 novembre. Vêtu d’un survêtement de couleur crème, Benjamin Mendy a écouté les bras croisés les propos tenus à l’audience, qui lui ont été traduits en français par un interprète. Il a été maintenu en détention à l’issue de l’audience de 45 minutes, et a fait un clin d’œil à un homme dans le public en quittant la salle.

Egalement inculpé dans le cadre de l’enquête, un deuxième homme, Louis Saha Matturie, 40 ans, a comparu aux côtés du champion français. Il est inculpé pour quatre viols commis sur trois personnes entre avril et août. Benjamin Mendy avait été placé en détention provisoire fin août. Son club, où il évolue depuis 2017, l’avait suspendu quelques minutes avant l’annonce par la police de son renvoi devant la justice. 

Acheté à 60 millions d’euros par Manchester City

Pour recruter Mendy, révélé à Marseille et passé une saison par Monaco, Manchester City avait déboursé 52 millions de livres (environ 60 millions d’euros), faisant à l’époque du jeune latéral gauche français le défenseur le plus cher de l’histoire. L’international français avait aussi fait les choux gras des tabloïds à l’automne 2020 lors de la saisie de sa Lamborghini, d’une valeur de plus de 500.000 euros, qu’il conduisait sans permis ni assurance. Il avait plaidé coupable et été condamné à un peu plus de 1.000 euros d’amende.



Source [ Europe 1 ]