Laurent Lafitte enfile la double-casquette d’acteur et réalisateur dans ce long-métrage qui sortira mercredi au cinéma.

Laurent Lafitte passe derrière la caméra. L’Origine du monde, le premier film de l’acteur en tant que réalisateur, sortira mercredi en salles après un report dû au Covid-19. Une comédie loufoque dont il tient aussi le premier rôle. Un challenge difficile à relever, comme il l’explique à BFMTV:

« C’était désagréable pour moi d’être obligé d’aller regarder les prises dans lesquelles je jouais. Je ne suis pas le mieux placé pour avoir un avis intéressant sur ce que je viens de faire en tant qu’acteur. Je m’attarde sur des détails débiles, que seul moi je repère. »

Et en matière de défi, il ne s’est pas arrêté là. Son film est une comédie pas comme les autres, une histoire improbable. Jean-Louis, le personnage qu’il incarne, a un surprenant problème: son cœur ne bat plus. Il tente d’y remédier avec l’aide d’une gourou, qui lui propose une solution qui l’obligera à s’attaquer à l’ultime tabou.

« Libre » et « irrévérencieux »

On mise sur l’absurde et l’humour noir, sans aucune censure. C’est ce qui a plu à Karin Viard, à qui il donne la réplique:

« C’est très libre, très irrévérencieux, ça s’attaque à un tabou suprême et ça s’en amuse », explique l’actrice. « Surtout, ça tient sa promesse tout au long du film. »

Car pour sauver sa peau, Jean-Louis est prêt à tout, épaulé par son ami et médecin incarné par Vincent Macaigne. L’origine du monde est adapté d’une pièce de Sébastien Thierry, qui a cosigné le scénario.

Claire Fleury, avec Benjamin Pierret



Source [ BFMTV ]