CHRONIQUE – Petites phrases et coulisses de la semaine politique, par Carl Meeus.

Au-delà de la démonstration de force (les jeunes sont venus en nombre le week-end dernier au Parc floral de Vincennes) et d’unité (tous les candidats à la primaire étaient là et bien accueillis), les Républicains savent qu’ils traversent une période compliquée. Ils ont quelques semaines pour éviter le spectacle de la division et de la désunion entre ceux qui plaident pour une primaire et ceux qui n’en veulent pas, ceux qui ne sont plus dans le parti mais veulent son soutien, ceux qui sont dans le parti mais sont prêts à soutenir des candidats en dehors! Un cafouillage qui peut déboussoler les électeurs.

Annie Genevard, vice-présidente déléguée des LR en convient: «Les électeurs sont orphelins.» Pourtant, tous les ingrédients semblent là pour éviter la confusion et permettre aux LR d’aborder la présidentielle en bonne position. «Les troupes sont là, les idées sont là, constate la députée. Tout ne demande qu’à se cristalliser. Je crois à l’intelligence du peuple qui a souvent déjoué les pronostics.»

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 74% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Abonnement sans engagement

Déjà abonné ?
Connectez-vous



Source [ Le figaro ]