Des fraudeurs se faisant passer pour la police nationale demandent d’envoyer, par mail, une copie de son pass sanitaire ainsi qu’une pièce d’identité. C’est évidemment une arnaque.

Une nouvelle arnaque sévit par mail. Alors que la France subit déjà une campagne de hameçonnage par un faux mail attribué à Netflix, une nouvelle arnaque fait parler d’elle ces derniers jours.

Des fraudeurs, se faisant passer pour la police nationale, ont envoyé une série de mails alarmants. Dans le cadre d’une prétendue enquête pour suspicion de fraude au pass sanitaire, ces individus demandent à la victime de transmettre une capture d’écran de son pass sanitaire ainsi qu’un document d’identité.

Il s’agit, bien entendu, d’une fraude, visant à récupérer et revendre un maximum de pass sanitaire. Une technique rodée et semblant porter ses fruits, comme le font remarquer nos confrères de Numerama, qui ont pu discuter avec le fraudeur.

Les journalistes de Numerama ont été interpellés par un tweet de Maxime Haes, qui a signalé l’arnaque sur Twitter.

L’échange entre le pirate et les journalistes est surprenant, mais laisse toutefois entendre que son arnaque a bien pris racine.

Ne jamais transmettre de données par mail

De son côté, la Cnil a également alerté sur la situation, proposant aux internautes de se signaler dans le cas où ils recevraient le mail frauduleux. Et de rappeler, bien sûr, de ne jamais transmettre son pass sanitaire par mail.

Les trafics de pass sanitaire ont explosé depuis sa généralisation, au 9 août dernier. Divulguer, ou se faire usurper son pass sanitaire peut présenter des risques, notamment pour les données de santé qu’il contient.



Source [ BFMTV ]