Le nombre de centres commerciaux de plus de 20.000 mètres carrés en France soumis à l’obligation du pass sanitaire va passer de 178 à 64 à compter de mercredi, a annoncé lundi le ministre de l’Economie Bruno Le Maire sur BFMTV. Cette décision a été prise en raison de « la baisse du taux d’incidence constatée sur l’ensemble du territoire », selon un communiqué du gouvernement.

Les 64 centres commerciaux qui resteront concernés par le pass sont situés dans 9 départements où le taux d’incidence du coronavirus s’est maintenu au-dessus de 200 pour 100.000 habitants, a précisé le ministère à l’AFP, notamment dans le sud-est de la France. Ces départements sont le Var, le Vaucluse, les Alpes-Maritimes, les Bouches-du-Rhône, le Gard, l’Hérault, la Corse-du-Sud, le Rhône, la Seine-Saint-Denis.

Obligation levée notamment en Île-de-France, Nouvelle-Aquitaine et Occitanie

« Dans les départements où l’incidence est passée sous les 200 pour 100.000 habitants et où depuis une semaine l’incidence est en baisse continue nous supprimerons l’obligation de pass sanitaire », a indiqué le ministre de l’Economie. Les départements pour lesquels cette obligation sera levée sont ceux de l’Île-de-France (à l’exception de la Seine-Saint-Denis), quatre départements de Nouvelle-Aquitaine (Charente-Maritime, Gironde, Landes, Pyrénées-Atlantiques), trois d’Occitanie (Haute-Garonne, Hautes Pyrénées et Pyrénées orientales), trois d’Auvergne-Rhône-Alpes (Isère, Loire et Haute-Savoie) ainsi que le Bas-Rhin, précise le communiqué du gouvernement.

« Le Premier ministre a décidé qu’avec (le ministre de la Santé) Olivier Véran nous signerions l’arrêté à partir de mercredi de cette semaine », a précisé Bruno Le Maire. En dehors des centres commerciaux où il « a eu un impact », le pass sanitaire « a protégé l’économie française », comme l’a fait « la vaccination », selon le ministre.



Source [ Europe 1 ]