avec AFP

Le cycliste Florian Jouanny, au lendemain du bronze en contre-la-montre, a été sacré mardi champion paralympique à Tokyo lors de la course en ligne aux commandes de son vélo à mains (Catégorie H2). « Il a franchi un cap exceptionnel », a loué le manager de l’équipe de France de para cyclisme Laurent Thirionnet. 

Le cycliste Florian Jouanny, au lendemain du bronze en contre-la-montre, a été sacré mardi champion paralympique à Tokyo lors de la course en ligne aux commandes de son vélo à mains (Catégorie H2). Cette médaille d’or est la première pour l’Isérois de 29 ans qui disputait ses premiers Jeux au Japon. Il s’est rapidement détaché en tête sur le parcours arrivant au Fuji Speedway et a relégué son premier poursuivant l’Italien Luca Mazzone, en argent la veille, à plus de quatre minutes en achevant les 53 kilomètres de course à 28,9 km/h.

« Un cap exceptionnel »

« Il a franchi un cap exceptionnel », loue le manager de l’équipe de France de para cyclisme Laurent Thirionnet. « Les deux mecs qu’il bat (l’Italien et l’Espagnol Sergio Garrote Muñoz, ndlr), ils survolent la discipline depuis deux ans et relèguent les autres à des années lumières donc il a fait une course exceptionnelle. »

Tétraplégique à la suite d’un accident de ski il y a dix ans, Florian Jouanny conserve une mobilité partielle de ses bras qui lui permet de concourir en handbike. Il s’agit de la quatrième médaille d’or du para cyclisme français à Tokyo après celles d’Alexandre Léauté et Dorian Foulon sur la piste du vélodrome d’Izu la semaine passée, puis le titre du tandem Alexandre Lloveras – Corentin Ermenault mardi en contre-la-montre sur route.



Source [ Europe 1 ]