C’est le genre cinématographique le moins exploré alors qu’il suscite beaucoup d’émois en littérature. Avec le film « Voyeurs », Michael Mohan souffle un vent de renouveau sur le genre. Entre suspens et montée de température, le programme s’annonce charger pour ce film de 2h00.

Un plot rempli de suspens

Le film suit Pippa et Thomas, un jeune couple qui vient tout juste d’emménager dans leur premier appartement situé au cœur de Montréal. Rapidement, ils se rendent compte que leurs voisins d’en face ont une vie sexuelle… très épanouie. Leurs ébats excentriques sont facilement observables puisque ceux-ci ne ferment pas les rideaux. Le couple fraîchement installé va alors développer une certaine fascination pour la vie de leurs voisins remplis d’infidélités mais surtout de galipettes torrides. Une chose en entraînant une autre, nos héros vont commencer à jouer avec le feu en épiant les moindres faits et gestes du couple d’en face avec des techniques assez sophistiqués. Tout cela jusqu’au jour où la distance entre les deux immeubles n’existera plus.

Un casting de choix

On retrouve à l’écran la talentueuse Sidney Sweeney dans le rôle de Pippa. On a déjà pu apercevoir la jeune actrice dans la série « Euphoria », « The White Lotus », « Sharp Objects » ou encore « The Handmaid’s Tale ». Thomas est incarné par Justice Smith qui a joué dans « Tous nos jours parfaits », « La Face cachée de Margo », « Pokémon : Détective Pikachu » ou la série « Generation ». De l’autre côté de la cour, c’est Ben Hardy (« Bohemian Rhapsody », « Six Underground », « X Men Apocalypse ») et Natasha Liu Bordizzo (« The Greatest Showman », « Guns Akimbo », « Le Dragon-génie ») qui joue le couple aux relations intimes très particulières.

Pourquoi on regarde ?

Parce que « 50 nuances de Grey » nous manque et que le troisième volet d’« After » ne sort pas avant le 22 octobre. « Voyeurs » arrive donc à pic pour nous faire patienter. Son ambiance torride et ses scènes de sexes pimentés en font un très bon film érotique qui ne tombe pas dans le malaise comme avec « 365 DNI ». On retrouve des scènes de sexes (de la part des deux couples d’ailleurs) mais aussi un vrai scénario avec une tournure sinistre assez exceptionnelle. L’ambiance thriller-polar mêlant manipulation et crime en tout genre est très convaincante. Ce film est donc à binger au plus vite.

À voir aussi : 

Léa Dechambre



Source [ Public ]