DÉCRYPTAGE – Six mois après l’éviction d’Emmanuel Faber, Antoine de Saint-Affrique prend ses fonctions le 15 septembre.

C’est une arrivée pour le moins attendue. Résultat de la crise de gouvernance qui a secoué Danone entre octobre et mars dernier, Antoine de Saint-Affrique prend officiellement ce mercredi les rênes du groupe aux 25 milliards d’euros de chiffre d’affaires. Nommé avant l’été, l’ex-PDG de Barry Callebaut aura juste eu le temps de prendre une semaine de vacances. Un répit utile avant de se frotter aux défis qui attendent le champion français du lait, de l’eau et de la nutrition infantile et médicale.

Décidé à découvrir le groupe et à élaborer sa feuille de route avant de s’exprimer, il dirigera un groupe de 100.000 salariés toujours en pleines turbulences. Gouvernance, constitution de sa garde rapprochée, restructuration, relance de la croissance… Les chantiers ne manquent pas pour le nouveau directeur général.

● Relancer le chiffre d’affaires

C’est le défi majeur du nouveau patron, et l’attente principale du marché. En entraînant la fermeture des restaurants et bars partout dans le monde pendant des mois, la pandémie de Covid

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 84% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous



Source [Le figaro ]