La polémique sur le nombre de spectateurs au match de l’Etihad contre Leipzig continue d’enfler à Manchester City. 

Manchester City s’est offert une drôle de semaine après sa victoire 6-3 face à Leipzig, Pep Guardiola a effet poussé un coup de gueule en voyant le stade avec des milliers de places vides, et a demandé aux fans des Citizens de se réveiller pour samedi, avec la venue de Southampton en championnat. Le président des supporters de Manchester City a immédiatement réagi, en demandant à l’entraineur espagnol de baisser d’un ton, et de se rendre compte qu’il pouvait être difficile d’aller au stade un soir de semaine avec des conditions, bouchons et sanitaires, qui pouvaient en rebuter plus d’un. La polémique a enflé et Pep Guardiola a pris la parole ce vendredi, et pas vraiment pour s’excuser. 

«  Je ne vais pas m’excuser pour ce que j’ai dit. Ce que j’ai dit, c’est que nous avons besoin de soutien. Peu importe le nombre de personnes qui viendront, mais je les invite à venir et à profiter du match parce que nous avons besoin de ce soutien. C’est mon message, mais si ce type veut mal comprendre mes propos, c’est un problème, mais je suis ici pour défendre ce que j’ai dit. Si je fais des erreurs, je suis là pour m’excuser, mais dans ce cas, je ne m’excuserai pas. C’est pour faire partie de quelque chose, et le faire ensemble. J’aime les fans que nous avons. Mal interpréter mes propos, je n’aime pas ça. Je n’aurais jamais de problème avec mes propres supporters. S’il y a un problème, je suis prêt à me mettre de côté. Car je suis l’un d’eux. Depuis le premier jour, je donne le maximum », a assuré le manager de Manchester City, pas loin de mettre sa démission dans la balance pour calmer la vindicte populaire. Même si cela n’ira certainement pas jusque-là, une frange des fans du champion d’Angleterre a bien fait comprendre que l’Espagnol devait se contenter d’entrainer son équipe, et pas de compter le nombre de spectateurs présents au stade. 





Source [ Foot 01]