Un seigneur Sith nommé Jar Jar Binks, des pillards Tusken traumatisés, des Ewoks mangeurs de chair fraîche… Retour sur 5 théories complètement folles élaborées par les fans de « Star Wars ».

Lucasfilm Ltd.

JAR JAR BINKS EST UN SEIGNEUR SITH

Sous ses airs patauds et sa maladresse apparente, Jar Jar Binks, ce Gungan mal-aimé des fans de Star Wars depuis sa toute première apparition dans La Menace fantôme en 1999, cache-t-il en réalité de terribles pouvoirs ? Selon cette célèbre théorie, le personnage incarné par Ahmed Best est en effet bien plus puissant, et bien plus dangereux qu’on ne nous le laisse voir.

Outre le saut spectaculaire – et pratiquement digne d’un Jedi – qu’il exécute au début du film, lorsqu’il plonge dans le lac qui se trouve en surface d’Otto Gunga, chacun de ses mouvements apparemment maladroits lui assure une victoire totale sur les droïdes de la Fédération du Commerce, durant la bataille finale. 

Selon la théorie, de tels mouvements – imprécis et involontaires en apparence – seraient à comparer avec le zui quan (ou « boxe de l’homme ivre »), un redoutable art martial notamment pratiqué par Jackie Chan dans Le Maître Chinois (1978).

Lucasfilm Ltd.

Mais allons encore plus loin…

Et si – non content de savoir se battre – Jar Jar était également un manipulateur hors pair ? Ce pauvre Gungan devenu sénateur sur Coruscant, et que l’on aperçoit très régulièrement dans le sillage d’un certain Palpatine (futur empereur maléfique de la galaxie) pourrait-il en réalité être celui qui tire les ficelles dans l’ombre ? En effet, c’est Jar Jar lui-même qui a suggéré la nomination de Palpatine en Chancelier Suprême. 

Et si la fameuse « menace fantôme » dont fait mention le titre de l’épisode I, c’était lui ?

 

R2-D2 ET CHEWBACCA SONT DES ESPIONS

Présents dans la prélogie et dans la trilogie originale, le petit droïde astromécano et le valeureux wookie font partie des rares personnages de Star Wars à pouvoir témoigner de la chute d’Anakin Skywalker, ainsi que de sa transformation en Dark Vador.

Outre Obi-Wan (qui s’est exilé sur Taooïne), Yoda (qui s’est exilé sur Dagobah) et C-3PO (dont la mémoire a été effacée), R2-D2 et Chewbacca sont en effet les seuls héros de la franchise qui ont participé à la Guerre des Clones et à la Rébellion contre l’Empire. 

Lucasfilm Ltd.

Selon la théorie, si les deux personnages (et notamment R2, qui a même assisté à la naissance de Luke et de Leia) n’ont rien révélé à personne, c’est parce qu’ils ont été missionné par Obi-Wan et Yoda pour agir dans le secret, en tant qu’espions, et pour faire discrètement en sorte que tous les protagonistes de la Rébellion se retrouvent. Sans rien dévoiler de leur savoir – par exemple, du fait que Vador était le père de Luke – ils ont ainsi permis à ce dernier de retrouver Obi-Wan, Leia, Han Solo et tout le reste de la résistance.

 

LE TRAUMATISME DES TUSKEN

Dans l’épisode IV de la saga Star Wars (sorti en 1977), lorsque de redoutables pillards Tusken prennent en embuscade Luke, C-3PO et R2-D2 sur Tatooïne, c’est Obi-Wan Kenobi qui vient à bout de la situation. Non pas en dégainant son sabre laser ou en utilisant la Force comme l’aurait fait n’importe quel Jedi, mais simplement en arrivant sur place, encagoulé, méconnaissable, et en poussant un étrange hurlement.

Dès qu’ils aperçoivent cette mystérieuse silhouette en train de marcher vers eux, les Tusken sont pris de panique et débarrassent le plancher. Mais pourquoi une telle terreur face à un seul ennemi, dont ils ignorent l’identité ?

Lucasfilm Ltd.

Selon la théorie, si les « hommes des sables » réagissent aussi vivement, c’est tout simplement parce qu’ils ont été traumatisés plusieurs années auparavant par un autre Jedi, vêtu exactement de la même manière. En effet, dans L’Attaque des Clones, c’était à Anakin Skywalker que leurs ancêtres avaient eu affaire. Afin de venger la mort de sa mère, le jeune Jedi avait en effet exterminé l’intégralité de leur tribu, sans pitié ni sommation.

On imagine que l’événement a dû laisser un cuisant souvenir aux autres Tusken de la région, ce qui permet d’expliquer leur effroi chaque fois qu’ils aperçoivent un inconnu enveloppé dans une bure de Jedi.

 

LES EWOKS MANGENT DES GENS

Que sont devenus les stormtroopers vaincus par l’armée des Ewoks, après à la bataille d’Endor, à la fin du Retour du Jedi ? Ou plus exactement : où sont passées les têtes qui étaient dans les casques, désormais transformés en tambours par les adorables petites boules de poils ?

Selon la théorie, la réponse à cette question est des plus simples : les soldats de l’Empire ont été… dévorés.

Lucasfilm Ltd.

Si vous n’arrivez pas à envisager l’idée que les gentils nounours de l’épisode VI sont en réalité de sanguinaires mangeurs de chair humaine, souvenez-vous comment ils avaient accueilli Luke, Han Solo, Chewbacca et R2-D2 dans leur village. Après les avoir capturés et ligotés à des troncs d’arbres semblables à de grandes broches, ils étaient effectivement sur le point de les faire cuire. 

Si C-3PO n’était pas intervenu, il est probable que les héros de Star Wars auraient donc terminé dans l’estomac des petites peluches. Ce qui est sans doute le cas des pauvres stormtroopers.

 

E.T. VIENT D’UNE LOINTAINE GALAXIE

« E.T. téléphone maison ! »

Piégé sur Terre auprès du jeune Elliott et de sa famille dans le célèbre film de Steven Spielberg, le petit extraterrestre cherche par tous les moyens à rentrer chez lui. Mais d’où vient-il exactement ?

S’il faut en croire quelques plans furtifs de La Menace Fantôme, dans le Sénat de Coruscant, E.T. serait originaire de la même galaxie lointaine que Luke, Leia, Yoda et les autres héros de Star Wars. En effet, parmi les très nombreux peuples représentés à l’assemblée galactique, on peut apercevoir une délégation de créatures qui lui ressemblent comme deux gouttes d’eau.

Lucasfilm Ltd.

Un détail qui permet d’ailleurs de comprendre pourquoi, dans le film de Spielberg, E.T. s’exclamait spontanément « Maison ! Maison ! » en croisant un enfant déguisé en Yoda, le jour d’Halloween.

Selon la théorie des fans, le petit extraterrestre est peut-être même sensible à la Force, comme en témoignent ses étranges pouvoirs lui permettant par exemple de faire léviter des objets ou de ressusciter des fleurs fanées.

 



Source [ Allociné ]