Le capteur de 4 Mpx de l’Ezviz LC3 lui permet de filmer jusqu’en 2560 x 1440 pixels, mais l’application permet aussi de réduire la définition des enregistrements à 1080p ou 720p. L’optique permet quant à elle de couvrir un angle de 157° en diagonale, et Ezviz ajoute à cela des leds infrarouges pour la vision de nuit. La lampe peut également être mise à profit pour enregistrer en couleur une fois la nuit tombée, mais l’on ne trouve pas autant de réglages vidéo que sur d’autres caméras Ezviz, comme la BC1. La saturation des couleurs n’est pas ajustable et aucun réglage n’est proposé pour limiter l’effet des contre-jour.

De jour



Caméra de Surveillance Extérieure Intelligente Netatmo


Ezviz LC3

Si l’on compare une image extraite d’un enregistrement fourni par l’Ezviz LC3 en lumière du jour à une autre extraite d’un enregistrement de la Caméra de Surveillance Extérieure Intelligente de Netatmo — référence sur le segment des caméras avec éclairage intégré —, le rendu apparaît bien plus fin et détaillé sur la première. Pour autant, la caméra d’Ezviz offre des images trop contrastées et ne permet pas de distinguer tous les éléments en ton sur ton, que ce soit dans les zones claires ou foncées. Ezviz nous avait habitués à un peu mieux, même si la qualité d’image est ici assez bonne.

De nuit

En opposant les visions infrarouges des caméras d’Ezviz et Netatmo sur notre scène test, le constat est le même. C’est à nouveau la LC3 qui l’emporte grâce à sa meilleure restitution des détails. Elle est toutefois loin de faire aussi bien de nuit que de jour : de nombreuses informations sont perdues, et l’on retrouve les mêmes problèmes d’exposition empêchant les éléments en ton sur ton de ressortir. Aucune des caméras n’est donc réellement convaincante en vision infrarouge.



Caméra de Surveillance Extérieure Intelligente Netatmo


Ezviz LC3

Du côté d’Ezviz, nous avons même eu du mal à reconnaître un visage filmé à plus de 2,5 mètres. C’est assez peu pour une caméra extérieure, et l’on aurait aimé une détection de mouvement un peu plus sensible une fois la reconnaissance de forme humaine activée : sa portée est alors limitée à 4,5 mètres environ. Désactiver cette option permet de profiter d’une plus grande portée — nos mouvements ont été détectés à 9 mètres sans problème —, mais l’utilisateur s’expose alors à de nombreuses fausses alertes.

La lampe intégrée à l’Ezviz LC3 lui permet tout de même de redresser la barre de nuit. On retrouve un niveau de détails similaire à celui observé de jour, mais les éléments trop clairs, même au loin, risquent d’être surexposés. Il peut être utile d’ajuster la puissance de la lampe pour éviter que le visage d’un intrus n’apparaisse totalement brûlé sur l’enregistrement, et ne puisse de ce fait être identifié.



Vision nocturne avec lampe


Vision nocturne sans lampe



Source [ Les numériques ]