Mis en vente par Bernard Caïazzo et Roland Romeyer depuis plusieurs mois maintenant, le club de l’AS Saint-Etienne pourrait bien passer sous pavillon cambodgien avant la fin de l’année.

Le week-end dernier a été compliqué à vivre pour tous les supporters des Verts. Sur le terrain du moins. En enchaînant une troisième défaite de suite en Ligue 1 face à Bordeaux samedi, le club du Forez s’est enfoncé dans la crise. Avant-dernier du championnat, avec trois petits points en six journées, Sainté est donc au bord du gouffre. Mais un sauveur étranger pourrait bien donner du baume au cœur des supporters stéphanois. Puisqu’au cours des dernières heures, un prince du Cambodge s’est subitement intéressé au processus de vente de l’ASSE. Candidat au rachat de Sainté, Norodom Ravichak a effectivement fait une offre aux deux présidents stéphanois vendredi dernier. Si le conseil d’administration des Verts n’a pas encore répondu à cette proposition, les négociations ont bien débuté entre les différentes parties. Tout simplement parce que l’offre du prince héritier du Cambodge est inférieure à 100 millions d’euros. « Les discussions sont en cours avec des partenaires solides, mais pas sur les sommes annoncées », a déclaré Ravichak sur Cambodge Mag

Les dirigeants avancent leur réunion avec KPMG

Passionné de football, le petit-fils du roi Sihanouk doit donc maintenant convaincre tout le monde à Sainté. Déjà parce qu’il existe deux autres projets de rachat. En effet, ces dernières semaines, le fonds d’investissement américain Terrapin a coché toutes les cases. Pas comme le projet local porté par Olivier Markarian, via une société financière du Luxembourg. Quoi qu’il en soit, Norodom Ravichak a désormais les faveurs de Caïazzo. Contrairement à Romeyer, qui croit toujours en Markarian, le co-actionnaire majoritaire des Verts rêve de céder son club à ce milliardaire. En attendant d’en savoir un peu plus sur toute cette histoire, la vente de l’ASSE pourrait bien être avancée. Puisque selon L’Equipe, les dirigeants stéphanois ont déjà décidé d’avancer leur traditionnelle réunion hebdomadaire avec KPMG, le cabinet d’audit chargé de la vente, à mardi. Preuve que l’arrivée de prince du Cambodge, vécue comme une « aubaine » dans le Forez, a bouleversé les choses. Attendue en fin d’année, la cession de l’ASSE pourrait donc avoir lieu dans les jours ou les semaines à venir.



Source [ Foot 01]