INFO BFMTV – Le gouvernement travaille à la création de nouveaux outils pour éviter l’utilisation frauduleuses de QR Codes trouvés sur le web.

En quelques jours, Jean Castex comme Emanuel Macron ont vu leurs pass sanitaires respectifs être diffusé sur le Web à leur insu. Si la fuite du QR Code du Premier ministre est consécutive à la diffusion malencontreuse d’une photo de son mobile sur une image de presse, celle du président de la République est liée à l’infraction d’un ou plusieurs professionnels de santé ayant accès à la base de donnée de vaccination des Français.

Pour prévenir ce genre de mésaventures, qui peuvent toucher n’importe quel titulaire de pass sanitaire, le gouvernement étudie depuis plusieurs semaines des moyens de créer un système de « liste noire » accessible au plus grand nombre.

« Les travaux sont en cours »

« Il est techniquement possible de mettre un QR code sur liste noire. Cela a déjà été fait plusieurs fois, notamment pour des articles de presse où des journalistes avaient utilisé leur QR code en illustrations. Les travaux sont en cours pour déployer plus largement ce moyen de lutter contre les fraudes », annonce une source ministérielle à BFMTV.

Si la procédure n’a pas été précisée, elle pourrait prendre la forme d’une demande à un service spécifique pour faire invalider son pass, ou d’un simple lien sur le site attestation-vaccin.ameli.fr pour générer un nouveau QR Code en annulant l’ancien.

Les QR Codes d'Emmanuel Macron et Jean Castex dans TousAntiCovid
Les QR Codes d’Emmanuel Macron et Jean Castex dans TousAntiCovid © BFMTV

Pour l’heure, seule une action manuelle est possible pour effectuer l’opération. C’est ainsi qu’a pu être invalidé le QR Code de Jean Castex ce 21 septembre. Désormais inutilisable, le pass sanitaire est associé à un message de mise en garde contre toute autorisation frauduleuse, punie par 3 ans d’emprisonnement et 45.000 euros d’amende.



Source [ BFMTV ]