Alexandre Chauveau, édité par Clément Perruche
, modifié à

Et si Eric Zemmour s’invitait à la primaire des Républicains ? « Le Figaro » a révélé ce jeudi matin que l’équipe du candidat putatif à l’élection présidentielle s’affaire en coulisses pour tenter d’inscrire l’éditorialiste à l’éventuelle primaire de la droite organisée par Les Républicains.

Alors que les Républicains doivent arrêter, ce week-end, le processus de sélection de leur candidat à l’élection présidentielle de 2022, « Le Figaro » a révélé que l’équipe d’Eric Zemmour œuvrait en coulisses pour tenter d’inscrire l’éditorialiste sur l’éventuelle primaire organisée par le parti. 

Des thématiques chères à l’électorat LR

Eric Zemmour, qui multiplie les événements médiatiques, partage certains sujets avec la formation de droite. Et sur le papier, a priori, peu de choses empêchent Eric Zemmour de se présenter à la primaire de la droite. L’éditorialiste ne jure que par le général De Gaulle, une figure majeure dans l’imaginaire politique de LR, et affirme se retrouver dans le programme du RPR des années 90, qui tenait alors un discours dur sur l’immigration. Une thématique toujours très populaire dans l’électorat des Républicains.

Dans les faits, les choses semblent un peu plus compliquées. Gérard Larcher et Christian Jacob, deux ténors du parti, ont marqué leur opposition à une telle démarche, en mettant en avant des différences de valeurs entre Éric Zemmour et les Républicains. « Il y a des valeurs que nous ne partageons pas. On ne peut pas tout ramener à un seul sujet : le grand remplacement. D’autres sujets se posent en matière de santé, d’alimentation, de pouvoir d’achat », expliquait Christian Jacob au micro de France Inter mercredi matin.

Une surprise à venir ?

Pour autant, l’essayiste séduit les électeurs de droite. Il n’a certes pas sa carte du parti mais Xavier Bertrand et Valérie Pécresse, tous deux candidats à l’élection présidentielle, non plus. Réunir les 250 parrainages d’élus nécessaires pour se présenter ne devrait pas être insurmontable pour l’ex-éditorialiste de CNews.

La participation d’Eric Zemmour à la primaire serait une surprise pour beaucoup de monde, car le polémiste a toujours vanté la tradition de la Ve République et la rencontre entre un homme et le peuple. Mais l’éditorialiste a pris l’habitude de jouer les trouble-fête et l’absence de vrai leader à droite pourrait favoriser sa démarche. Le trublion Zemmour n’aura jamais aussi bien porté son nom.



Source [ Europe 1 ]