Promouvoir l’utilisation durable des mers et des océans. Comment cette ambition de l’économie bleue, porteuse d’emplois liés à la pêche, aux ports, au tourisme ou à l’énergie, se traduit-elle sur le littoral de l’Occitanie ?

C’est ce que va interroger l’événement organisé par La Tribune le 28 septembre au Conservatoire de Sète (à partir de 13h30 et à partir de 14h sur latribune.fr.), intitulé « La Méditerranée source de développement durable ».

Après une introduction par François Commeinhes, le président de Sète Agglopôle Méditerranée, et Agnès Langevine, vice-présidente de la Région Occitanie en charge de la transition écologique, un échange aura lieu avec Pierre-Yves Hardy, ingénieur spécialisé en écologie marine, en charge de l’économie bleue à WWF France.

Une première table ronde « Recherche et Innovation : quels enjeux, quels leviers pour la région ? »  se demandera comment valoriser le territoire comme un pôle d’excellence en matière de croissance bleue. Parmi les intervenants :

  • Maria Ruyssen, directrice de l’Ifremer Hérault
  • Jean-Guy Majourel, vice-président de Sète Agglopôle Méditerranée, en charge du développement économique
  • Stéphane Roumeau, ingénieur eau et risques au Syndicat mixte du bassin de Thau
  • Guillaume Chanussot, directeur de l’agence Dalkia Méditerranée), et Gilles Léandro (directeur général de SOPER.

Autour de la seconde table ronde sur « Le verdissement des ports : quels moyens, quels leviers économiques ? » :

  • Jean-Romain Brunet, directeur général de Port Camargue
  • Géraldine Lamy, responsable QSE au port de Sète
  • Elsa Nicol, présidente et cofondatrice de Falco
  • Anne-Sophie Cassan, déléguée générale de l’Union des ports de plaisance d’Occitanie

Vincent Renouard, chargé de mission à la délégation régionale EDF Occitanie.