Sur le plan comptable, il n’y a rien à dire. Le PSG avance sans accroc avec sept succès en autant de rencontres, avant de recevoir Montpellier, samedi, pour le compte de la 8e journée de Ligue 1. Au niveau du jeu et de la manière, en revanche, le club de la capitale est encore (très) loin du compte.

Si les hommes de Mauricio Pochettino enchaînent les succès et ont su faire preuve de caractère pour arracher la victoire dans les dernières secondes contre Lyon (2-1) et à Metz (1-2), ils peinent toujours à monter un visage séduisant et convaincant après bientôt deux mois de compétition. Certes, l’effectif a connu plusieurs changements à l’intersaison et cette équipe parisienne a encore besoin de temps pour façonner ses automatismes. Mais elle ne montre aucun signe de monter en puissance.

Depuis le début de la saison, elle s’en est souvent sortie et fait la différence davantage grâce ses individualités qu’à son collectif. Bientôt neuf mois après son arrivée sur le banc, l’entraîneur argentin est toujours à la recherche de la bonne formule et de la meilleure animation, notamment dans le domaine offensif, pour faire de sa formation ce rouleau-compresseur irrésistible.

Pour le moment, il continue de tâtonner avec différents schémas qui changent match après match, même si à sa décharge il a dû composer avec les retours de vacances tardifs de plusieurs de ses joueurs, alors que les attentes sont énormes surtout autour du trio offensif composé de Neymar, Kylian Mbappé et Lionel Messi, qui a très peu évolué ensemble et dont la cohabitation a été retardée par la blessure de l’Argentin.

Malgré tout, l’ancien coach de Tottenham se veut confiant et ne s’affole pas. «Dans l’ensemble, le contenu est bon, même si c’est vrai que par moment, on doit maintenir davantage le rythme. (…) On est satisfait, même s’il reste pas mal de points à améliorer», a-t-il indiqué en Lorraine. Et ces fameux points concernent aussi bien l’aspect offensif que défensif avec déjà neuf buts encaissés sur les neuf matchs joués cette saison toutes compétitions confondues.

Charge aux coéquipiers de Marquinhos d’y remédier au plus vite et d’enfin réaliser contre Montpellier le match référence tant attendu par Mauricio Pochettino. Car après la venue des club héraultais, c’est Manchester City qui sera présentera, mardi, au Parc des Princes pour un choc qui devrait en dire long sur les capacités de ce PSG à remporter la Ligue des champions.



Source [ Cnews ]