Invité de BFMTV ce vendredi, l’épidémiologiste a vivement critiqué la position de l’ancienne garde des Sceaux, qui avait indiqué ne pas avoir « vocation à appelé à la vaccination en Guyane ». Sur l’île, les taux de vaccinations sont bas et la situation sanitaire se dégrade.

William Dab n’a pas mâché ses mots à l’égard de Christiane Taubira. Invité sur le plateau de BFMTV ce vendredi soir, l’épidémiologiste, à la tête de la Direction générale de la Santé (DGS) entre 2003 et 2005, s’est dit « choqué » de l’attitude actuelle de l’ex-garde des Sceaux. Pour rappel, l’ancienne ministre de la Justice avait déclaré sur RTL jeudi ne pas avoir « vocation à appeler à la vaccination en Guyane ».

« C’est un département français, la Constitution s’applique. Nous avons un principe de précaution qui demande aux pouvoirs publics d’agir pour préserver la santé et l’environnement. Ici, la Constitution n’est pas respectée », a rétorqué l’ancien directeur de la Direction générale de la Santé.

« Ces gens prennent une énorme responsabilité parce qu’ils sont respectés sur leur territoire, (…) dans le pays. Madame Taubira est quand même quelqu’un de très respecté. Et cette position-là, qui va amener à tuer des gens, n’est pas responsable », a encore critiqué William Dab.

Christiane Taubira s’était par la suite vue proposer par Florian Philippot de rejoindre les rangs des manifestations hebdomadaires des opposants aux pass sanitaire et vaccin. Offre rejetée de la part de l’ancienne ministre de François Hollande, qui a entretemps affirmé son opposition frontale aux antivax.

La situation en Guyane jamais aussi alarmante

Sur le plateau de BFMTV, William Dab a une nouvelle fosi rappelé l’importance et l’efficacité de la vaccination pour enrayer l’épidémie de Covid-19. Un constat qui se vérifie à l’échelle du globe: « Plus de 4 milliards de personnes sont vaccinées dans le monde. Au plan international, les données sont absolument claires: quand le taux de vaccination augmente, la fréquence de la maladie diminue dans tous les pays, dans toutes les régions, dans tous les départements, dans toutes les villes », énumère-t-il.

Mais, en Guyane, les chiffres se font de plus en plus alarmants. Avec 21 patients décédés dans les 7 derniers jours, « jamais la Guyane n’avait enregistré autant de décès et d’admissions en réanimation » depuis le début de l’épidémie de Covid-19.



Source [ BFMTV ]