MSI Spatium M480 2 To

MSI semble bien décidé à se positionner sur tous les secteurs liés à l’informatique. Il est loin le temps où la marque taiwanaise se contentait de fabriquer des cartes mères et des cartes graphiques. La société a désormais un portefeuille d’activités ultra épais, avec aussi bien des ordinateurs que des périphériques, et donc aussi des SSD désormais.

La série Spatium M480 se positionne comme une solution haut de gamme. Exclusivement proposés sous la forme de modules M.2 2280, ces SSD fonctionnent sur un bus PCIe 4.0 et une interface NVMe 1.4. Trois capacités sont proposées : 500 Go, 1 To et 2 To — tous sont proposés avec ou sans dissipateur thermique. Nous testons ici le Spatium M480 2 To avec dissipateur.

MSI Spatium M480 2 To

Notre SSD MSI Spatium M480 2 To est livré avec un dissipateur à monter soi-même. © Les Numériques

Le M480 avec dissipateur est livré démonté : c’est à l’utilisateur de le fixer sur le SSD au moyen de 6 petites vis. Une opération assez simple qui ne demande que quelques minutes. Ceux qui disposent d’une carte mère avec dissipateur pour SSD pourront s’épargner ce montage et insérer directement le M480 dans leur ordinateur. Imposant, le dissipateur porte l’épaisseur totale du SSD à 20,4 mm, interdisant de facto son insertion dans la console PS5 de Sony.

MSI Spatium M480 2 To

Les puces du MSI Spatium M480 2 To sont disposées de part et d’autre du SSD. © Les Numériques

Le fabricant a jeté son dévolu sur une configuration alliant des puces NAND 3D TLC à 96 couches de chez Micron. La gestion de ces puces est confiée à un contrôleur Phison E18, une puce qui est accompagnée par 2 Go de mémoire cache. Cette configuration ne nous est pas étrangère : le Corsair MP600 Pro, déjà testé dans notre laboratoire, embarque les mêmes composants.

La garantie est en adéquation avec le positionnement haut de gamme. MSI assure ainsi le support de ce SSD pendant 5 ans, ou pour 1,4 Po (1400 To) de données écrites, au premier de deux termes échus. L’endurance est assez importante et ne sera pas mise en défaut dans le cadre d’une utilisation dans un ordinateur destiné aux jeux vidéo ou à la création.

MSI Spatium M480 2 To

Le MSI Spatium M480 de 2 To est annoncé pour un débit séquentiel de 7 Go/s en lecture et 6,8 Go/s en écriture. Les accès aléatoires sont donnés pour 650 000 IOPS en lecture et 700 000 IOPS en écriture avec le cache actif — comme trop souvent, les données hors cache ne sont pas indiquées. Sous benchmark, les débits sont tenus (moyennes mesurées de 7,1 Go/s en lecture séquentielle et 6,8 Go/s en écriture). Les accès séquentiels sont supérieurs à la promesse et atteignent près de 655 000 IOPS en lecture et plus de 771 000 IOPS en écriture. D’excellents résultats qui font figurer le M480 2 To « avec dissipateur » parmi les meilleurs, juste en dessous du Seagate FireCuda 530, qui utilise le même contrôleur mémoire, mais des puces NAND plus récentes. Comme nous l’avons par ailleurs évoqué plus haut, la présence du radiateur maintient la température dans une fourchette correcte, ce qui permet à ce SSD de délivrer des débits élevés de manière stable et durable.

MSI Spatium M480 2 To

Exemples de résultats sous CrystalDiskMark © Les Numériques

Les débits en copie manuelle sont là encore très bons, avec 1,87 Go/s en lecture et 1,91 Go/s en écriture. De quoi occuper une nouvelle fois le haut du classement des SSD M.2.
Enfin, signalons l’absence de logiciel de contrôle. C’est assez rare pour être souligné, mais ce type de logiciel est plutôt pratique pour mettre à jour son SSD et obtenir rapidement des informations sur son état de santé.



Source [ Les numériques ]