LA VÉRIFICATION – Citant le magistrat Charles Prats, Eric Zemmour affirme que la fraude sociale atteint 50 milliards d’euros par an. Des chiffres que l’administration conteste de longue date, ce que lui a répliqué Jean-Luc Mélenchon. Ce phénomène est-il aujourd’hui chiffrable ?

LA QUESTION – Le débat entre Eric Zemmour et Jean-Luc Mélenchon sur BFMTV jeudi soir a donné lieu à un vif échange sur l’ampleur de la fraude aux prestations sociales. “Il faudrait que la solidarité nationale soit de nouveau nationale, et que nous ne donnions plus les allocations logements, les allocations familiales, le RSA aux étrangers. Il faut le limiter aux Français, ça nous réduira considérablement nos charges sociales. Sans compter la fraude sociale, qui est évaluée vous savez par le magistrat Charles Prats à 50 milliards d’euros”, a affirmé le polémiste Eric Zemmour, candidat hypothétique à l’élection présidentielle de 2022.

Comme Jean-Luc Mélenchon, la journaliste de BFM TV chargée de vérifier en direct les propos des adversaires du soir a contesté ce chiffre de 50 milliards d’euros en assurant que “les derniers chiffres dont on dispose datent d’un an, de septembre 2020 précisément. Ils émanent d’une enquête de la Cour des comptes (…). Résultat en 2019: les principaux organismes

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 84% à découvrir.

L’économie ne s’arrête jamais, comme la liberté.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous



Source [Le figaro ]