Alexandre Chauveau, édité par Clément Perruche

Xavier Bertrand est sorti favori d’un sondage commandé par Les Républicains. Une prise de température parmi 15.000 sympathisants de droite. Si Xavier Bertrand admet une légère avance sur ses concurrents, la concurrence est rude, notamment avec Michel Barnier, l’ex-négociateur du Brexit et Valérie Pécresse.

Xavier Bertrand n’est pas encore le candidat naturel de la droite, mais il est sur le bon chemin. Le candidat à la présidentielle est sorti favori du sondage commandé par Les Républicains. Une prise de température parmi 15.000 sympathisants de droite pour évaluer les chances de victoire des candidats. Si l’avantage est donné au président de la région des Hauts-de-France, le match est cependant loin d’être terminé.

Des écarts serrés

Les écarts sont ainsi assez serrés entre Xavier Bertrand et Michel Barnier. Il y a par exemple quasi égalité entre les deux hommes sur des questions concernant leur capacité à gérer une crise ou à rassembler autour des valeurs de droite. Valérie Pécresse, elle, est légèrement derrière tout en obtenant de bons scores auprès des sondés. 76% des sympathisants LR la voient par exemple comme « proche des préoccupations des Français ».

« Laissons les faire campagne », a soufflé Nadine Morano, hier soir, au siège des Républicains. Le candidat LR ne sera en effet pas désigné avant le 4 décembre prochain. D’ici là, les militants devront choisir le mode de départage de leurs candidats entre une primaire ouverte aux sympathisants de droite ou un vote en congrès réservé uniquement aux adhérents.

Vers une primaire à droite ?

Les résultats de l’enquête Ifop semblent indiquer qu’ils sont plutôt favorables à la deuxième solution, ce qui impliquerait que Xavier Bertrand, en tête sur la majorité des thèmes du sondage et qui a toujours été opposé à une primaire, pourrait finalement devoir présenter sa candidature aux militants afin d’obtenir le soutien du parti.



Source [ Europe 1 ]