Après avoir interpellé trois personnes suspectées d’être parties prenantes d’une filière d’importation de drogue, les gendarmes ont réussi à retrouver la tête du réseau, cachée en Sardaigne. L’homme a été remis à la justice française et placé en détention provisoire.

Il pensait tirer les ficelles de son trafic à l’abri de la justice française. Le suspect louait un appartement sous un faux nom en Sardaigne, après avoir changé régulièrement de pays et avec de faux papiers pour brouiller le pistes.

Soupçonné d’être le commanditaire d’un important trafic approvisionnant la Moselle avec de la drogue en provenance de Belgique, il a été interpellé ce mois-ci et remis aux autorités françaises, puis placé en détention provisoire. Il faisait l’objet d’un mandat d’arrêt européen.

C’est le quatrième mis en cause dans cette affaire. Lors de leurs investigations commencées en août 2020, les gendarmes de la section de recherche de Metz et de la brigade de recherche de Thionville avaient déjà démontré l’existence de près de vingt allers-retours entre la Belgique et la Moselle, des voyages effectués par des «petites mains» du réseau. C’est d’ailleurs en flagrant délit que deux individus ont été arrêtés en octobre 2020 alors qu’ils faisaient entrer la drogue en France. Un troisième suspect a été interpellé en juin 2020.



Source [ Cnews ]