L’affaire remonte au début d’année. Le 18 février, nous apprenions dans les colonnes du Parisien que Patrick Poivre d’Arvor était visé par une enquête judiciaire pour viols. Accusé par l’écrivaine Florence Porcel, qui relatait des faits qui se seraient produits entre 2004 et 2009 (des attouchements, suivis d’une pénétration, en 2004, et une fellation forcée sans protection, en 2007) l’ex star du JT de 20h s’est retrouvée comme étant la cible de plusieurs nouveaux témoignages à charge. Après plusieurs mois d’investigations, l’enquête ouverte pour viols a finalement été classée sans suite.

Dans les pages du Journal du Dimanche ce 26 septembre, Claire Chazal, qui a eu une relation avec PPDA, est revenue sur ce tourbillon judiciaire qui a touché l’ex vedette du journal télévisé. La présentatrice de « Passage des arts » sur France Télévisions n’a pas caché avoir « vécu très douloureusement » cette situation. « Je n’aime pas les accusations sans preuve ni fondement juridique. Je déteste les noms jetés en pâture, à la vindicte populaire et au jugement de l’opinion« , s’est-elle désolée.

La journaliste de 64 ans, qui s’apprête à prendre les rênes du « Grand échiquier » a ajouté : « Je comprends très bien qu’il existe des problèmes de domination masculine et que les femmes le ressentent. Je l’ai dit et le redis : je ne peux pas croire que cet homme que je connais bien, professionnellement et personnellement, qui certes aime séduire et convaincre, ait une quelconque violence en lui« , a-t-elle conclu.

 

THL



Source [ Public ]