Non convoqué avec les Bleus début septembre, Olivier Giroud retrouve timidement des couleurs avec Milan. Tout l’inverse d’Antoine Griezmann, en déplacement à San Siro avec l’Atlético ce mardi.

Comme on se retrouve… Adversaires ce mardi (21h) en Ligue des champions, lors du duel de la deuxième journée entre l’AC Milan et l’Atlético Madrid, Olivier Giroud et Antoine Griezmann n’ont plus frayé ensemble depuis… l’élimination des Bleus à l’Euro 2020. On s’attendait pourtant à les retrouver ensemble début septembre, pour les trois matches de l’équipe de France. Didier Deschamps en a décidé autrement, snobant le néo-Milanais. «Ça m’a un peu surpris, surtout le fait de ne pas avoir été mis au courant avant», a regretté l’attaquant de 34 ans au micro de TF1, dimanche dernier.

Frustrant pour un joueur qui a quitté Chelsea pour l’AC Milan cet été, où il a été titularisé d’entrée. Trois jours après l’annonce de la liste de Deschamps, Giroud a inscrit un doublé face à Cagliari le 29 août (4-1). Le genre d’accomplissement dont rêve Antoine Griezmann, 1.500 kilomètres au sud-ouest de Milan, en ce moment…

Le natif de Mâcon a fait une croix sur le Barça, qu’il avait rejoint deux ans plus tôt en provenance de… l’Atlético de Madrid. Son retour sur le gong du mercato, le 31 août dernier laissait entrevoir une rédemption. Le public du Wanda Metropolitano n’est toutefois pas (encore ?) prêt à passer l’éponge et à pardonner à son ancien chouchou, sifflant son propre joueur. «Il est arrivé avec énormément d’enthousiasme, le défendait sans relâche son entraîneur, Diego Simeone, la semaine dernière. Il est dans le processus d’adaptation à ce nouvel Atlético, qui n’est plus l’Atlético qu’il avait connu. Je suis sûr qu’il brillera comme avant, je n’en ai aucun doute.»

À VOIR AUSSI – Contrat, Maldini, photos officielles… Le premier jour d’Olivier Giroud à l’AC Milan

Des stats accablantes pour Griezmann à l’Atlético

Des doutes, ce n’est pourtant pas ce qui manque autour de Griezmann. En 305 minutes chez le champion d’Espagne en titre, il n’a ni marqué, ni délivré de passe décisive. En fait, il n’a même pas cadré un tir ! La face sombre de la pièce. Car en équipe de France, Griezmann conserve son éclat. Il avait égalisé contre la Bosnie le 1er septembre (1-1) et inscrit un joli doublé face à la Finlande (2-0) pour donner un coup de fouet aux Bleus dans les éliminatoires au Mondial 2022. Le tout sans Giroud, dont il a toujours été proche sur et en dehors du terrain.

« Si on fait appel à moi, je donnerai le maximum pour aider l’équipe »

Olivier Giroud sur sa situation en équipe de France

«C’est comme ça, il faut avancer et on verra ce que l’avenir nous réserve, positivait Giroud sur sa non-sélection. Si on fait appel à moi, je donnerai le maximum pour aider l’équipe et pourquoi pas me rapprocher un peu plus de Titi.» Avec 46 buts en Bleu, Giroud n’est plus très loin des 51 buts du recordman Thierry Henry. Mais il n’a pas accru ses chances en septembre, la faute au Covid-19 puis à des douleurs au dos qui lui ont fait manquer trois matches. Il a rejoué une mi-temps samedi chez la Spezia et postule à une place de titulaire contre l’Atléti ce mardi. Qu’il y soit appelé ou non à l’avenir, Giroud fera encore parler en équipe de France. Comme Griezmann chez les Colchoneros.

«Antoine n’est pas un sujet de préoccupation, a réfuté son coéquipier Koke en conférence de presse, lundi. Il n’est pas le seul sur le terrain, nous y sommes en équipe. Nous devons tous retrouver notre meilleur niveau.» Soporifique depuis le début de saison, l’Atlético, 4e de Liga, s’est contenté d’un triste match nul face à Porto (0-0) pour lancer sa campagne de Ligue des champions. Koke interdit toute fixette sur Griezmann qui «préfère ne pas marquer et voir l’équipe gagner». «Ça m’importe peu qu’il tire peu, qu’il ne marque pas. Il va réussir parce qu’il a la qualité et il a notre confiance», ajoute le milieu international espagnol. Ligue des champions, gros club et grand ami en face : Giroud et Griezmann ont envie, voire besoin, de frapper fort.



Source [ Le figaro ]