Comme quoi, être sportif ne vous empêche pas d’avoir des os fragiles et de passer par la case hôpital. Sara, candidate de Koh-Lanta dans 3 saisons (2013, 2014 et 2020) en est la preuve vivante. Âgée de 51 ans aujourd’hui, celle-ci a su prouver que son âge n’était pas un frein aux épreuves physiques. Que ce soit sur le tournage ou dans la vie de tous les jours avec toutes les activités qu’elle exerce. Mais en réalité, l’âge peut parfois bel et bien être un frein.  

Votre corps ne résiste plus autant que lorsque vous aviez 20 ou 30 ans et les os peuvent se casser plus facilement. Notamment lorsque vous avez déjà connu quelques déboires sur une partie de votre corps. Et s’il y a une zone qui handicape énormément l’ancienne candidate de l’émission de survie, c’est bien son genou. Étant donné qu’elle devait une nouvelle fois le faire « réparer » par un chirurgien comme elle l’annonçait sur Instagram selon nos confrères de Purepeople.  

En réalité, ce n’est pas l’âge le principal souci de la sportive, mais l’algodystrophie, plus connu sous le nom de Syndrome Douloureux Régional Complexe (SDRC). Nos confrères précisant que ce syndrome se caractérisait par une douleur continue d’une partie du corps. Et comme vous l’aurez sans doute compris pour Sara, c’est le genou qui pose ce problème.   

Celle-ci annonçant en direct de son lit d’hôpital : « C’est reparti pour la dix-septième. Le bloc opératoire, c’est devenu une routine. Aller, en espérant que ce soit la dernière ». Quelques heures après son passage au bloc, la guerrière donnait de ses nouvelles, les yeux remplis de larmes : « Même si on se sent guerrière, la souffrance a ses limites. »  

Nous souhaitons beaucoup de courage à Sara durant cette période difficile. Celle-ci nous a toujours habitués à faire preuve de beaucoup de courage et ce n’est pas maintenant qu’elle va cesser de nous épater sur ce point.

À voir également : Clémence (Koh-Lanta) : Après son coming out, elle dévoile un bikini et une silhouette impressionnante

La Rédaction



Source [ Public ]