Daniel Craig et Léa Seydoux étaient mardi soir à Londres pour l’avant-première de James Bond. Ils ont tous deux répondu aux questions de BFMTV.

Pour Daniel Craig c’est un adieu. L’acteur britannique en a terminé avec James Bond, qu’il incarne depuis 15 ans. Il assistait mardi soir à l’avant-première de Mourir peut attendre, à Londres, entouré de l’équipe du film, mais aussi de membres de la famille royale, dont Kate Middleton, éblouissante dans une robe dorée.

Répondant sur le tapis rouge aux questions de BFMTV, Daniel Craig a évoqué la franchise qui a changé sa vie.

« James Bond a changé ma vie de mille façons, ce serait trop long de faire la liste. Il y a eu des hauts et des bas, bien sûr, mais c’était une expérience exceptionnelle. J’ai eu beaucoup de chance de travailler avec des personnes si formidables ».

 » Ça va être un film très émouvant »

L’acteur avait déjà rendu hommage à l’équipe du film, à la fin du tournage, en octobre 2019, dans une séquence relayée sur les réseaux sociaux le 18 septembre dernier.

« Beaucoup de gens [sur ce plateau] ont travaillé avec moi sur les cinq films, et je sais qu’il y a eu beaucoup de choses dites sur ce que je pense de ces films, peu importe, avait-il déclaré. Mais j’ai aimé chaque seconde de ces films et spécialement celui-là, parce que chaque matin en me levant, j’avais la chance de travailler avec vous. Et ça a été l’un des plus grands honneurs de ma vie. »

Pour Léa Seydoux, James Bond revêt une importance particulière. Si elle n’est pas la première James Bond girl française – Carole Bouquet, Sophie Marceau ou Eva Green l’ont précédé – elle est l’une des seules à apparaître dans deux films.

« Je crois que James Bond aime bien les Françaises », plaisante Léa Seydoux au micro de BFMTV.

« J’ai eu la chance avec le réalisateur Cary Fukunaga, d’explorer un peu plus le personnage, d’aller un peu plus en profondeur, d’explorer aussi ses imperfections. C’est quelque chose de nouveau dans James Bond. Jusqu’à présent, les personnages féminins n’avaient pas beaucoup de vulnérabilité. Là, cette fois-ci, ça va être un film très émouvant », assure l’actrice, qui endosse donc pour la deuxième fois, le rôle de Madeleine Swann.

Claire Fleury avec Magali Rangin



Source [ BFMTV ]