Le géant madrilène s’est incliné face à l’inexpérimenté club moldave de Tiraspol lors de la 2e journée de la Ligue des champions. « La plus grande surprise de l’histoire de la Ligue des champions ? », s’interroge, ce mercredi, la presse sportive en Espagne.

«Un crash et une vague» pour Marca, «Le Sheriff impose sa loi» pour AS, «Arrêtés par le Sheriff» pour Mundo Deportivo, «le Real tombe contre le modeste Sheriff» (El Pais), «le Madrid naufragé au Bernabeu contre le faible Sheriff» (El Mundo), «le Sheriff met KO le Real» (Sport). Les Unes de la presse espagnole sont largement consacrées, ce mercredi, au coup de tonnerre de la 2e journée de la Ligue des champions. La modeste équipe moldave du Sheriff Tiraspol découvre la plus prestigieuse des Coupes européennes et, après une victoire initiale à domicile (2-0 contre le Chakhtior Donetsk), elle a transformé son premier déplacement en soir de magie. En terrassant le Real Madrid et ses stars qui retrouvaient en Coupe d’Europe leur stade Santiago Bernabeu (1-2). «Contre toute attente, les Madrilènes, qui, il y a une semaine à peine, étaient sur le point de régner sur le football mondial, ont été écrasés par les petits poucets de Moldavie. La dernière frappe de Sebastien Thill (le milieu de terrain luxembourgeois à la 90′) dans la lucarne a mis fin aux espoirs d’une équipe madrilène qui avait égalisé sur un penalty inventé et qui n’a pas réussi à convertir ses occasions constantes.»

Depuis Leicester, en 2016-2017, aucun néophyte n’avait réussi à prendre un tel départ en Ligue des champions. Le «Sheriff» s’installe en tête du groupe D. Et rappelle que rien ne remplacera jamais le souffle de l’inédit, qu’une Ligue fermée doit rester scotchée dans les cartons. «Le Sheriff fait la loi : la plus grande surprise de l’histoire de la Ligue des champions ? Le Sheriff est le 66e club du classement de l’UEFA avec un coefficient de 19 500 points, tandis que le Real Madrid est sixième avec 100 000 points. Quant au championnat moldave, dans lequel l’équipe de Transnistrie concourt, il occupe la 33e place au classement de l’UEFA sur les 55 que compte l’association européenne de football», souligne Marca.

Tiraspol laisse le Real (première défaite de Carlo Ancelotti) à ses questions et son flagrant manque de réalisme (31 tirs). L’homme du match a été le gardien de but Georgios Athanasiadis (10 arrêts), mur de la «surprise historique», comme le résume AS «Vinicius et Benzema ont encore excellé, mais ni la fougue des autres ni le quadruple remplacement d’Ancelotti n’ont suffi…»

«Sheriff, le champion moldave est passé du statut de Cendrillon du groupe à celui de seul leader du groupe après la deuxième journée de la phase de groupes. Sheriff, une équipe ordonnée en défense et rapide en contre-attaque, a pris d’assaut le Bernabeu. Le Sheriff est entré dans l’histoire du Bernabeu», conclut Mundo Deportivo.

À VOIR AUSSI – Quand Pochettino plaisante sur la qualité de son traducteur au PSG



Source [ Le figaro ]