La plateforme de streaming a annoncé en juillet se lancer dans le jeu vidéo. Avec l’acquisition de Night School Studio, elle concrétise cette arrivée prochaine dans son catalogue, aux côtés d’une offre de jeux mobiles déjà en phase de test.

Netflix vient de faire l’acquisition de son tout premier studio de jeux vidéo: Night School Studio. Ce studio américain indépendant est notamment à l’origine de l’excellent jeu Oxenfree, ou encore de Afterparty.

Cet achat concrétise la volonté de Netflix d’ajouter des jeux vidéo dans son catalogue. Une démarche qui a été amorcée cet été avec le recrutement de Mike Verdu, qui a fait ses armes auprès de l’Oculus chez Facebook ou encore chez Electronic Arts.

Axé sur le narratif

C’est d’ailleurs ce dernier qui est l’auteur du communiqué annonçant l’acquisition de Night School Studio. Ce studio se démarque par ses jeux à la narration très poussée, une caractéristique qui rend le choix de Netflix peu surprenant. La plateforme, qui s’est déjà essayée à l’interactif avec l’épisode « Bandersnatch » de la série Black Mirror, semble continuer sur sa lancée en faisant la part belle à la narration.

« L’ambition affichée (de Night School Studio) de redéfinir le standard de la narration dans les jeux est une inspiration pour nous », explique Mike Verdu. « Nous continuerons de travailler avec des développeurs du monde entier et de recruter les plus grands talents du secteur pour élaborer une collection de jeux exclusifs destinés aux joueurs de tous les types et de tous les niveaux ».

Une offre mobile déjà lancée

Par ailleurs, Netflix a déjà commencé à tester son offre de jeu mobile, fin août en Pologne, et depuis mardi 27 septembre en Italie et en Espagne. Les utilisateurs ont accès à cinq jeux mobiles, dont sur le thème de la série Stranger Things.

Les jeux ne sont pas disponibles directement sur l’application Netflix: les utilisateurs sont redirigés vers une application tierce qui leur permet d’y accéder. Si Netflix n’a pas encore précisé de date, cette offre devrait prochainement se déployer dans le reste du monde.



Source [ BFMTV ]