Mardi 28 septembre 2021, Anaïs Camizuli a annoncé une mauvaise nouvelle à ses abonnés, sur Snapchat. La gagnante de Secret Story 7 (2013) a dû être hospitalisée. Elle en a dit plus sur son état de santé afin que des rumeurs ne commencent pas à courir à son sujet.

Le début de semaine d’Anaïs Camizuli est loin d’avoir été idyllique. La maman de Kessi (bientôt âgée de 2 ans) a dû se rendre à l’hôpital comme elle l’a annoncé sur Snapchat, le 29 septembre. « Moi je suis hospitalisée depuis hier matin, petit souci de santé, je pense que j’en ai pour quelques jours à l’hôpital, ce n’est pas le Covid. Je ne voulais pas vous en parler mais finalement ils me gardent plus longtemps que prévu« , a confié la belle Marseillaise de 33 ans, allongée sur son lit d’hôpital, une perfusion visible sur l’un de ses bras.

Ce n’est que quelques heures plus tard que l’ancienne habitante de la Maison des Secrets a repris la parole afin d’expliquer qu’elle n’arrivait pas du tout à dormir à l’hôpital, lui faisant ainsi une belle chute de tension. Puis, elle a révélé le souci de santé qui l’a conduite aux urgences. « Le docteur m’a expliqué que ça fait environ six mois que j’ai une infection dans mon corps. Je ne m’en suis pas rendue compte donc ça fait six mois que mon corps se bat contre cette infection. Lundi matin je me suis réveillée très fatiguée. Je suis allée manger et je commençais à avoir des courbatures partout, les jambes lourdes, des frissons partout. Je me suis dit que j’allais me faire tester le lendemain matin. (…) Mardi matin je suis allée me faire tester et j’étais négative. Mais je n’étais tellement pas bien que je suis allée à l’hôpital. Et mon bilan sanguin a révélé une grosse infection« , a-t-elle expliqué.

Anaïs Camizuli n’a pas souhaité dire à sa fille Kessi qu’elle était hospitalisée, car elle est très sensible et aurait donc été mal pour elle. La jeune maman célibataire devra donc attendre lundi prochain afin de la revoir et de la serrer dans ses bras. « Si je n’étais pas venue à l’hôpital, ça aurait pu être encore plus grave. Je suis venue à temps. Ils sont obligés de me garder en surveillance pendant quatre jours pour que les antibiotiques fassent effet. Ensuite j’aurais un traitement à la maison« , a-t-elle conclu.



Source [Pure people ]