REPORTAGE – Les pêcheurs sont très inquiets face à un projet éolien s’étalant sur une zone de 300 km, en Charente-Maritime.

Saintes (Charente-Maritime)

Un vent de fronde souffle sur La Cotinière, port oléronais où s’affairent près de 350 marins-pêcheurs et autant de mareyeurs. «Pourquoi détruire ce plateau nourricier? Pour si peu d’énergie produite? Sèche, merluchon, encornet, sole, merlu… Cette zone regroupe un nombre impressionnant d’espèces», souffle Delphine Neau, armatrice du Yann Devi II.

Son inquiétude, partagée par toute une profession, porte un nom: le «parc éolien en mer au large de la Nouvelle-Aquitaine». La localisation de ce projet se veut en réalité beaucoup plus précise et concerne une zone de 300 km située en face de l’île d’Oléron, en Charente-Maritime. Ce jeudi débute officiellement un «grand débat» sous l’égide de la Commission nationale du débat public (CNDP). Populations, élus et associations sont appelés à s’exprimer sur ce sujet explosif jusqu’au 30 janvier.

«Une catastrophe environnementale»

Les enjeux s’avèrent considérables autant que symboliques: l’État esquisse, dans une bande située entre 10 et 30 km des côtes, un projet

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 83% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Abonnement sans engagement

Déjà abonné ?
Connectez-vous



Source [ Le figaro ]