Le 6 septembre dernier, Jean-Paul Belmondo décédait à l’âge de 88 ans. Quelques jours après cette tragique annonce, plusieurs membres de sa famille étaient réunis pour lui rendre un hommage national retransmis en direct à la télévision. Et alors que la dignité et la paix étaient les maîtres-mots, sa dernière compagne, Carlos Sotto Mayor a jeté un pavé dans la mare en publiant le 22 septembre, un livre baptisé « Jean-Paul. Mon homme de Rio » dans lequel elle se livre sur ses souvenirs personnels avec le célèbre acteur.

De quoi choquer le clan Belmondo tout entier, notamment à cause du timing : « Toute la famille Belmondo est choquée par l’attitude de Madame Sotto Mayor. Elle est choquée par la parution de ce livre quelques jours à peine après le décès de Jean-Paul Belmondo. C’est indécent. Aucune de ses compagnes n’a jamais livré au public sa vie intime avec lui. Elle a voulu le garder pour lui, l’écarter de ses proches, de sa famille… Elle lui a fait faire des tas de photos et de vidéos pendant l’été 2020. Carlos Sotto Mayor l’a épuisé et a profité de lui pour faire son retour médiatique » a déclaré l’avocat de la famille dans les colonnes du Parisien.

Très vite, Carlos Sotto Mayor qui est une actrice et chanteuse brésilienne, s’est défendue par le biais de son éditeur : « Jean-Paul avait d’ailleurs lu et validé plusieurs passages du livre… et il était absolument ravi par ce projet« . Accusée et vivement pointée du doigt par la famille de l’acteur, la jolie brune a toute même continué d’assurer la promotion de son ouvrage et se livre d’ailleurs dans une interview exclusive accordée à France Dimanche.

Questionnée sur une éventuelle réponse de la famille de Jean-Paul Belmondo au sujet des souvenirs qu’elle évoque dans son livre, elle répond : « Non pas encore mais j’espère qu’ils le liront et que ça leur plaira. Que ses petits-enfants découvriront leur grand-père lorsqu’il était au meilleur de sa forme, grâce à des anecdotes qu’ils ignoraient peut-être ».

 

Aliénor de la Fontaine



Source [ Public ]