Lors de la rentrée politique de son mouvement, La France audacieuse, devant plusieurs milliers de militants et d’élus, le maire de Nice a plaidé pour un rassemblement des gaullistes, des centristes et des libéraux.

«Là où nous étions méprisés par les socialistes et où nos projets étaient systématiquement rejetés, le président de la République et son gouvernement se sont toujours montrés attentifs et bienveillants.» Hier soir, lors de la rentrée politique de son mouvement, La France audacieuse, Christian Estrosi a fait un pas de plus vers Emmanuel Macron.

Au cours de sa prise de parole, devant plusieurs milliers de militants et d’élus de toute la France, le maire de Nice a plaidé pour un rassemblement des gaullistes, des centristes et des libéraux. «Il faudra être plus audacieux dans la démarche partenariale entre le futur exécutif, les élus locaux et les citoyens qui sont pétris des valeurs de la droite et du centre», a défendu l’édile.

«Une nouvelle espérance»

Citant l’ancien premier ministre, Édouard Philippe, qui intervenait quelques minutes plus tôt pour parler de son futur mouvement, Christian Estrosi a précisé que l’initiative de ce dernier serait «complémentaire» à la sienne. «Ensemble, nous avons vocation à vous offrir

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 53% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Abonnement sans engagement

Déjà abonné ?
Connectez-vous



Source [ Le figaro ]