Elise Denjean
, modifié à

Alors que les températures baissent, les maladies hivernales, des rhumes aux gastro-entérites, font leur grand retour. La preuve d’un retour à la vie normale après la pandémie, mais qui ne doit pas faire oublier les gestes barrières.

Avec le retour des températures plus fraîches, les rhumes, rhinopharyngites, angines, sinusites, bronchites et autres gastro-entérites reviennent au galop. Des maladies qui avaient pourtant disparu des cabinets de consultation depuis le début de la pandémie de coronavirus. Mais les médecins le confirment : la résurgence des infections hivernales est palpable. 

Selon Philippe Amouyel, professeur de Santé Publique à l’Université de Lille, c’est le signe de la reprise d’une vie à peu près normale. « C’est vrai qu’à chaque fois, on est obligés de faire un test, même chez les personnes vaccinées. Mais je touche du bois : tous les tests que j’ai fait depuis le début de la semaine sont négatifs. »

« Ça nous permet de nous immuniser »

Pas de quoi s’inquiéter non plus pour Jean-Paul Hamon, médecin généraliste et président d’honneur de la Fédération des Médecins de France. « Les malades virales relativement banales qu’on observe à chaque épisode hivernal font partie de notre vie quotidienne », explique-t-il. « En effet, ça nous permet de nous immuniser et ça traduit le fait que nous échangeons beaucoup avec nos congénères et que des transmissions peuvent se faire. »

Tous les professionnels de santé le disent néanmoins : attention au relâchement des gestes barrières. Car nous ne sommes pas à l’abri d’un nouveau variant. 



Source [ Europe 1 ]