Le baptême du feu réussi de Loum Tchaouna, une partie emballante malgré un Loïc Badé décevant : retrouvez nos Tops et Flops après Vitesse Arnhem/Rennes (1-2).

Tops

Loum Tchaouna, la jeunesse triomphante.
Ce jeune joueur de 18 ans disputait son tout premier match de coupe d’Europe. Mais il jouait surtout son deuxième match seulement chez les professionnels ! Bruno Génésio a choisi de faire confiance d’entrée à cet ailier inexpérimenté et le choix s’est avéré payant ! Décisif sur les deux buts de son équipe, c’est lui qui obtient le pénalty après avoir éliminé le gardien, auteur d’une faute. 20 minutes plus tard, il déboule sur le côté droit de la surface et adresse un excellent centre pour Kamaldeen Sulemana, entré quelques minutes auparavant. Le jeune Ghanéen de 19 ans ne se fait pas prier pour en profiter et ajuste parfaitement le gardien adverse d’une frappe enroulée dans le petit filet opposé. Un choix surprenant au coup d’envoi, beaucoup moins 90 minutes plus tard.

Un match d’excellente facture.
Ce match entre le Vitesse Arnhem s’est avéré très plaisant à suivre. Des occasions de part et d’autre durant la quasi-totalité du match et très peu de temps morts. La fin de match a même offert son lot de sueurs froides lorsque les Rennais, réduits à 10 ont dû contenir les multiples tentatives du Vitesse pour égaliser. Les chiffrent viennent d’ailleurs confirmer cette impression générale puisque les deux équipes ont tiré 33 fois au but dans cette rencontre. Un match ouvert, rythmé et passionnant.

Flops

Loïc Badé en souffrance
Si son équipe repart de Hollande avec trois points dans la besace, son expulsion aurait pu coûter très cher. En retard sur la prise de balle de Loïs Openda, le défenseur de 21 ans n’a eu d’autre choix que de retenir son vis-à-vis par le bras. Résultat faute et second carton jaune synonyme d’expulsion. Et globalement, c’est l’ensemble de son match qui ne restera pas dans l’histoire du Stade Rennais. Souvent en retard, il a laissé beaucoup trop de possibilités aux joueurs offensifs adverses, notamment en première mi-temps. Acheté 20 millions d’euros cet été, l’ancien lensois peine à convaincre depuis son arrivée.

Yann Gboho n’a pas brillé face à son club formateur
Prêté au Vitesse Arnhem par…le Stade Rennais, Yann Gboho n’a pas réussi ses retrouvailles avec le club breton. Omniprésent dans les premiers instants du match, le jeune joueur de 20 ans s’est progressivement éteint dans cette partie. À l’heure de jeu il a pourtant une énorme occasion de faire basculer la partie en faveur des siens mais manque de spontanéité, tergiverse et perd le ballon sur un excellent retour de Truffert. Yann Gboho n’a pas réalisé un match catastrophique non plus mais avait certainement à cœur de faire mieux face au club auquel il appartient.



Source [ Le figaro ]