À partir de ce jeudi, les adolescents de plus de 12 ans devront se munir d’un pass sanitaire pour pouvoir profiter de nombreux lieux, sur un schéma presque similaire à celui imposé aux adultes.

C’est maintenant aux adolescents de se plier aux règles du pass sanitaire. À partir de ce jeudi, le fameux sésame sera demandé à tous les adolescents de 12 ans et deux mois, pour se rendre dans certains lieux.

Jusqu’à présent en France, la présentation d’un QR code attestant d’un schéma vaccinal complet ou d’un test anti-Covid était demandée uniquement aux personnes majeures. Le gouvernement avait annoncé que la règle serait étendue aux adolescents, avec une première date fixée au 30 août, finalement décalée au 30 septembre. Explications.

· Qui est concerné?

Une précision importante: à partir de ce jeudi, le pass sanitaire sera demandé aux adolescents de 12 ans et deux mois. Un laps de temps qui avait été rajouté par le gouvernement début septembre pour permettre à tous les adolescents qui viennent de souffler leurs douze bougies d’être vaccinés à temps.

En effet la situation risquait d’être compliquée pour ceux dont le douzième anniversaire tombait un peu avant ou après le 30 septembre: cela ne leur aurait pas laissé le temps d’avoir un schéma vaccinal complet (trois semaines entre les deux doses, plus une autre après la deuxième injection).

· Où sera-t-il demandé?

Les adolescents de 12 ans et deux mois devront donc montrer patte blanche pour pouvoir se rendre dans les lieux où le pass est déjà demandé pour les adultes: les restaurants, les cafés, les cinémas, les bibliothèques, ou encore les trains. La seule vraie différence avec leurs aînés réside dans le fait que le pass sanitaire ne sera pas demandé dans les établissements scolaires, que ce soit au collège, ou au lycée. Un adolescent non-vacciné pourra donc toujours continuer de suivre ses cours, même en présentiel.

Autre sujet important pour de nombreux ados: le sport. À partir de ce 30 septembre, ils devront avoir leur pass avec eux s’ils exercent dans un lieu qui reçoit du public. Il ne sera en revanche pas demandé pour le sport à l’école, comme l’avait déjà précisé le ministère.

· Où en est la vaccination des jeunes en France?

Si le gouvernement étend aujourd’hui le pass sanitaire aux adolescents, c’est principalement parce que la vaccination dans cette tranche d’âge patine un peu, et qu’elle s’est accélérée ces dernières semaines à l’approche de la mesure gouvernementale. Selon les derniers chiffres du ministère de la Santé, 70% des 12-17 ans ont reçu une première dose, et il resterait près d’1,6 million d’adolescents de cette tranche d’âge à vacciner.

En milieu scolaire particulièrement, la vaccination mise en place a du mal à trouver preneur. Des chiffres qui s’expliquent aussi par le nécessaire accord parental qui concerne la vaccination des moins de 16 ans.

Début septembre, le directeur général de la santé Jérôme Salomon avait écarté l’hypothèse d’une vaccination des enfants de moins de 12 ans, « Aujourd’hui, la priorité c’est de vacciner ces adolescents de plus de 12 ans », avait-il affirmé.

· Quid des ados non vaccinés?

Dans le cas où certains adolescents ne se feraient pas vacciner, ils pourront toujours obtenir leur pass autrement, avec un dépistage négatif au Covid-19 de moins de 72 heures et un certificat de rétablissement de moins de six mois. Le Premier ministre Jean Castex a d’ailleurs affirmé qu’il souhaitait maintenir la gratuité des tests pour les 12-17 ans, alors qu’ils seront payants pour les adultes à partir du 15 octobre.



Source [ BFMTV ]