Depuis l’annonce de la réouverture des frontières américaines aux voyageurs européens à compter du 1er novembre, les compagnies aériennes enregistrent un fort rebond des réservations, en particulier pour la période des fêtes.

Les Etats-Unis rouvrent leurs portes aux voyageurs vaccinés. Après vingt mois de fermeture des frontières en raison de la pandémie de Covid-19, la Maison Blanche a annoncé le 20 septembre que les étrangers pourront de nouveau fouler le sol américain à compter du 1er novembre. A condition toutefois qu’ils soient en mesure de présenter un justificatif de vaccination ainsi qu’un test PCR négatif réalisé dans les 72 heures avant le départ.

Sans surprise, l’annonce a réjoui les touristes qui projetaient depuis des mois de se rendre de l’autre côté de l’Atlantique. Le moteur de recherche de voyage Liligo a ainsi vu ses recherches de tarifs de vols pour les Etats-Unis multipliées par trois sur sa plateforme depuis le 20 septembre. Et même par quatre pour la ville de New York, très prisée des Européens.

« Avant la crise sanitaire, la ville de New-York était largement plébiscitée par les voyageurs français, tout au long de l’année, mais aussi à l’approche des fêtes de Noël. Nous constatons depuis quelques jours un regain d’intérêt pour cette destination, enfin accessible, et cela est une excellente nouvelle car elle annonce un début de reprise très encourageant. Entre les voyages d’affaires et, de loisirs, la reprise des voyages transatlantiques devrait apporter le coup de boost tant attendu au secteur du voyage », explique Guillaume Rostand, porte-parole de Liligo.

« Hausse significative » des réservations chez Air France

L’explosion des recherches de vols se traduit logiquement par un fort rebond des réservations. De quoi rassurer les compagnies aériennes et en particulier le groupe Air France-KLM qui tire 40% de ses revenus long-courrier des liaisons avec l’Atlantique Nord (New York est la première escale internationale d’Air France).

« Depuis l’annonce de la levée des restrictions de voyage vers les Etats-Unis, nous observons une hausse significative des réservations, notamment pour la période des fêtes de fin d’année. (…) Nous attendions cette réouverture avec impatience », se félicite la compagnie tricolore.

Air France avait déjà accueilli avec soulagement l’annonce de la réouverture des frontières canadiennes le 7 septembre dernier: « La réouverture de ces deux pays est une très bonne nouvelle », poursuit-on du côté de la compagnie nationale qui desservira cet hiver onze destinations aux Etats-Unis depuis Paris-Charles de Gaulle, avec jusqu’à 100 vols par semaine, voire davantage « si la demande le justifie ».

« Les ventes ont bondi de 156% »

Chez Lufthansa, le constat est identique: « Il y a une très forte demande de vol vers les Etats-Unis pour le mois de décembre prochain. Les nouvelles réservations de la semaine dernière pour la fin de l’année étaient aussi élevées qu’elles l’étaient en 2019 pour la même période », indique la compagnie allemande qui a déjà annoncé le renforcement de ses vols vers New York avec des correspondances supplémentaires. Dès novembre, Lufthansa ainsi que les filiales du groupe (Austrian Airlines, Brussels Airlines et Swiss) desserviront 17 villes aux Etats-Unis.

De son côté, La Compagnie qui se distingue par des cabines 100% classe affaires a fait savoir qu’elle reprendrait dès novembre ses vols en quotidien entre Paris-Orly et New York. Et elle aussi a vu ses réservations exploser ces derniers jours: « Depuis l’annonce de la réouverture (des frontières américaines, ndlr), les ventes en France ont bondi à +156% en cumulé sur la semaine du 20 au 26 septembre par rapport à celle du 13 au 19 septembre », détaille la compagnie française. En outre, « 75% des ventes se font sur des vols en 2021 donc c’est très positif pour la reprise de l’activité à court terme ».

French bee, autre compagnie tricolore, évoque quant à elle des réservations en hausse « de quasiment 200% » essentiellement sur les mois de novembre et décembre, même si « les réservations pour le printemps prochain reprennent également ».

« La reprise des réservations a démarré immédiatement après l’annonce de la réouverture des frontières. Les Français sont visiblement impatients de pouvoir voyager vers les USA. Ce qui est une excellente nouvelle pour notre développement stratégique vers les Etats Unis avec la destination New York et qui nous permet de reprendre enfin la desserte de San Francisco dès début novembre 2021 », détaille Sophie Hocquez, directrice commerciale de French bee.

Si les compagnies aériennes retrouvent le sourire, c’est aussi le cas des voyageurs qui bénéficient d’offres tarifaires plus alléchantes qu’avant la crise sanitaire. Le prix moyen du billet Paris-New York entre novembre et décembre s’élève actuellement à 384 euros contre 462 euros à la même période en 2019, soit une baisse de 17%, rapporte Liligo.



Source [ BFMTV ]