Alors que le monde compte de plus en plus de centenaires et de supercentenaires – la France pourrait en compter à elle seule plus de 270.000 en 2070, selon l’INSEE – des chercheurs ont voulu savoir si l’être humain avait un âge limite, infranchissable.

Selon une étude publiée mercredi 29 septembre dans la revue britannique Royal Society Open Science, il apparait ainsi que l’être humain peut probablement vivre jusqu’à 130 ans, voire même au-delà, bien qu’une telle possibilité reste infime.

Pour arriver à cette conclusion, les scientifiques ont passé au crible de la vie de quelque 1.110 supercentenaires (ceux âgés de 110 ans et plus) en provenance de 13 pays différents pour comparer les données à une cohorte dont l’âge arrive juste avant, à plus de 105 ans. 

Lorsque l’on prend de l’âge, le risque de mourir augmente. Pourtant, après 110 ans, ce risque semblerait «plutôt stable, voir en diminution», décrypte Léo Belzile, un des auteurs de l’étude. «Cela va à l’encontre des hypothèses avancées par les démographes. En toute logique, on s’attendrait à ce que cela grimpe en permanence», a-t-il ajouté.

Pour les auteurs de l’étude, en grande partie des mathématiciens, le mystère règne encore sur l’origine de cette bizarrerie statistique. Ils fournissent une estimation des chances de vivre une année supplémentaire, après 110 ans.

Une infime possibilité

Concrètement, les chances pour un humain âgé de 110 ans d’en atteindre 130 sont ainsi «d’environ une sur un million… pas impossible mais très improbable», relève Anthony Davison, professeur de statistiques à l’École polytechnique fédérale de Lausanne, qui a cosigné l’étude avec des chercheurs de HEC Montréal et de l’Université de Göteborg.

Par conséquent, même si il n’y a pas de limite, les chances d’atteindre ou dépasser 130 ans restent infimes. Quoi qu’il en soit, Anthony Davison pense que l’humanité pourra être témoin d’un tel exploit au cours de ce siècle, le nombre croissant de super-centenaires augmentant la probabilité que l’un d’eux atteigne 130 ans.

«Mais en l’absence d’avancées médicales et sociales majeures, atteindre un âge bien au-delà a peu de chance de jamais être observé», selon lui. A ce jour, la plus vieille personne enregistrée reste la Française Jeanne Calment, morte en 1997 à l’âge de 122 ans. Un chiffre contesté par certains, puis confirmé par de nombreux experts en 2019.



Source [ Cnews ]