Marseille est le seul club français à avoir remporté la Coupe d’Europe des clubs champions. Un succès historique pour Bernard Tapie, avant le calvaire judiciaire de l’affaire VA-OM.

« Hé, Raymond, qui a fait l’équipe de la finale ? Hein, Jean-Pierre, qui l’a gagnée cette Coupe d’Europe ? Dites-leur bien qui connaît le football, ici… » Confortablement installé dans un large canapé du salon VIP de l’aéroport de Munich, Bernard Tapie rit sans retenue. Face à lui, une cinquantaine de journalistes assistent à la conférence de presse improvisée du patron de l’Olympique de Marseille. Tapie fait du «Nanard», en référence à sa marionnette des Guignols de l’Info. Et ni l’œil incrédule d’Eugène Saccomano (Europe 1), ni la mine baba d’Avy Assouly (France Bleu Marseille) n’y changent quoi que ce soit. Personne n’ose le reprendre. L’entraîneur belge Raymond Goethals et le directeur général Jean-Pierre Bernès, interpellés, acquiescent : «C’est vous, président, c’est vous…»

La veille, mercredi 26 mai 1993, l’OM de Bernard Tapie vient de remporter la Coupe des clubs champions, épreuve reine des compétitions européennes de football. Deux ans après la finale perdue

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 83% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous



Source [ Le figaro ]