REPORTAGE – Dubaï2020 a ouvert ses portes au grand public vendredi. Une journée de rodage, notamment pour le Pavillon France, officiellement inauguré ce samedi par Jean-Yves Le Drian, pour la journée de la France sur le site.

Dubaï2020, c’est parti ! L’exposition universelle, retardée d’un an pour cause de pandémie mondiale, a ouvert ses portes ce vendredi matin pour six mois après une cérémonie d’ouverture grandiose, la veille au soir, en présence d’officiels du monde entier. Le tout sous une température de plus de 40° à l’ombre, une chaleur humide étouffante et une chape de plomb brumeuse qui recouvre les 4,5 km² du site, bâti ex nihilo au milieu du désert, à une cinquantaine de kilomètres du centre-ville, accessible bien entendu par autoroute (y compris depuis l’aéroport d’Abu Dhabi) et par métro.

Un peu moins de 200 pays, 191 exactement, ont répondu présents pour cet événement majeur qui doit marquer l’histoire de la fin 2021 et du début 2022. Rien que ce nombre est exceptionnel, comparé aux 125 États mobilisés pour la précédente édition qui s’est déroulée en 2015 à Milan, en Italie. La différence vient des Émirats arabes unis qui ont payé pour que les pays pauvres, notamment d’Afrique, puissent avoir

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 87% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous



Source [Le figaro ]