Bernard Tapie n’a pas toujours été blanc comme neige dans ses affaires, certaines lui ont valu des condamnations voire de se retrouver en prison. Mais lorsqu’une information sur sa carrière aux multiples facettes s’avère inexacte, sa famille veille à rétablir la vérité, encore plus depuis son décès survenu ce matin. C’est ce que son fils Laurent, qu’il a eu avec sa deuxième épouse Dominique, a fait ce dimanche matin.

Ce dernier n’a pas hésité à intervenir sur CNews, alors que Sonia Mabrouk était en direct. La journaliste, qui a débuté en lui présentant toutes ses condoléances, a invité Laurent Tapie à intervenir pour rectifier des propos tenus un peu plus tôt. « J’allais dire merci de nous écouter et de réagir quand il y a des choses qui vous semblent parfois éloignées de ce que vous connaissez, bien évidemment bien mieux que tous, de Bernard Tapie« , a-t-elle déclaré en préambule à leur échange. Le fils de Bernard Tapie l’avait contactée par message pour lui demander un droit de réponse et de parole, qu’elle lui a bien évidemment autorisé.

« Vous savez, je n’avais pas du tout envie de réagir, mais plus fort que moi« , a débuté Laurent Tapie, la voix d’abord très posée. « Quand j’entends dire des bêtises… Pendant vingt-huit ans, les médias, vous avez dit des bêtises les unes après les autres, on a tout essayé pour les faire rectifier« , a-t-il ajouté, avant que la communication téléphonique ne soit interrompue. Puis elle a repris… « Pendant vingt-huit ans, vous avez dit énormément de bêtises sur mon père, ça nous a toujours énormément affectés. J’aimerais bien que maintenant qu’il soit mort, vous essayiez d’en dire moins« , a défendu Laurent Tapie.

Le litige en question concernait des propos tenus sur Manufrance, une entreprise spécialisée dans la vente par correspondance que Bernard Tapie a tenté de reprendre en 1980, sans y parvenir. Beaucoup ont jugé que l’homme d’affaires avait laissé tomber les salariés mais son fils a tenu à rappeler qu’il avait tenté de proposer un plan de restructuration pour sauver de nombreux emplois, 700, mais que ce plan n’avait pas été accepté. L’entreprise a finalement été liquidée en 1986. « Il en a sauvé des milliers des emplois, c’est ça que vous n’avez jamais pu comprendre« , a appuyé Laurent Tapie, le ton plus dur qu’au début de son intervention en direct.



Source [Pure people ]