De nombreuses entreprises utilisent désormais d’autres méthodes pour répondre plus rapidement à leurs besoins de main d’oeuvre. Notamment dans les secteurs d’activité en tension. Tour d’horizon.

Le couple CV et lettre de motivation est longtemps resté l’alpha et l’omega du recrutement. Mais confrontées à des pénuries dans de nombreux secteurs, que la crise sanitaire a renforcé, les entreprises optent désormais pour des approches plus rapides, en ligne. Des approches qui laissent de côté CV ou lettre de motivation, voire les deux.

Cela fait d’ailleurs plusieurs années que Pôle Emploi propose des recrutements sans ces fameux documents avec son site Maintenant-Pôle Emploi. Le candidat sélectionne ses critères de recherches, sa disponibilité, ses compétences et obtient un matching immédiat de postes qui lui correspond (essentiellement des métiers sous tension).

L’idée est de faire correspondre les qualités et compétences attendues pour le poste et un profil, en passant au second plan le diplôme. Et d’aller vite.

Bornes d’emplois express

L’entreprise peut alors contacter directement le candidat ou inversement, ce dernier peut également faire le premier pas par téléphone. Le tout sans CV ni lettre de motivation.

Plus récemment, on a vu fleurir dans des centres commerciaux, les gares et les bureaux de poste les bornes d’emplois hucLink qui entendent « casser les codes du recrutement ». Là encore, l’objectif est d’aller vite en postulant en deux minutes à une offre d’emploi sans CV ni lettre de motivation.

Borne hucLink
Borne hucLink © hucLink

Après avoir livré quelques informations personnelles (nom, prénom, email, téléphone portable, secteur recherché), le candidat se voit proposer quelques offres pour lesquelles il peut postule en un seul clic. Evidemment, là encore, l’essentiel des offres concerne des secteurs fortement sous tension: logistique, vente, BTP, santé…

Les initiatives peuvent venir des entreprises elles-mêmes. Dans le domaine de la transition énergétique, Viveo recrute sans CV et demande à la place une courte vidéo de présentation et de motivation.

Dans l’aide à domicile, très demandeuse de main d’oeuvre actuellement, le groupe Canopée s’appuie sur la plateforme audio de recherche d’emploi de Gotaf où les CV et les offres d’emploi se déposent vocalement pour des offres également vocales.

Candidater par la voix

La plateforme est capable de poser une série de questions afin de s’assurer de l’adéquation entre les compétences nécessaires, le poste à pourvoir et le profil du candidat. Là encore, le candidat répond oralement.

Toutes ces initiatives permettent d’augmenter considérablement le nombre de candidats potentiels en effaçant les frontières bloquantes du diplôme ou de l’expérience illustrées par le CV.

Chez les cadres, les besoins poussent également les entreprises à exploiter de nouveaux leviers comme le Indeed Hub Recrutement mis en place par le spécialiste de l’emploi en ligne.

Il s’agit d’une solution payante clé en main d’embauche qui va de la pré-sélection des candidats à l’entretien en visioconférence. Pour l’employeur, tout est automatisé, pour le candidat, « plus besoin d’envoyer un CV ou une lettre de motivation. Seules les réponses à un petit questionnaire de pré-sélection est requis pour un entretien dans la foulée », explique-t-on.

Un questionnaire, un rendez-vous

Interrogé par BFM Business, Matthieu Eloy, directeur général d’Indeed France affirme que cette approche connaît de plus en plus de succès « pour les entreprises qui ont des recrutements volumiques ou pour les PME qui ont besoin d’aller vite ».

« Il y a un vrai changement de comportement de la part des recruteurs face à la pénurie de jobs », poursuit le responsable. « Il ne faut pas oublier que le DRH passe 80% de son temps à trier des CV suite à une offre d’emploi, il est noyé, passe à côté de profils qui pourraient être intéressants ».

Concrètement, Indeed présente des offres à des profils « qui ont vocation à candidater », (à travers leurs consulations sur le site ou des alertes mises en place) leurs soumettent un petit questionnaire rédigé par le recruteur qui permet de valider la correspondance candidat/poste. « Dans 75% des cas, le recruteur est satisfait de notre sélection », affirme Matthieu Eloy. L’entreprise propose ensuite un rendez-vous en visio avec le candidat.

« C’est un gain de temps autant pour le recruteur que pour le recruté. Pour le candidat, la solution permet d’être plus visible, d’être identifié, de ne pas avoir la frustration de la non-réponse à une candidature classique », souligne le dirigeant.

Indeed va lancer du 11 au 15 octobre une grande opération de recrutement par ce biais pour le compte de grandes entreprises, notamment dans la grande distribution, la logistique. Depuis que le service a été lancé dans le monde, un million d’entretiens d’embauche vidéo ont été générés par ce biais, sans aucun CV et lettre de motivation…

Olivier Chicheportiche Journaliste BFM Business



Source [ BFMTV ]