Fin de ce live

Ce live consacré à la mort de Bernard Tapie, emporté par son cancer ce dimanche à 78 ans, se termine.

Emmanuel Macron signe une lettre d’hommage à Bernard Tapie dans La Provence

Le président de la République a choisi le quotidien régional marseillais pour rendre un nouvel hommage à l’homme d’affaires:

« Le visage de la victoire s’en est allé. Pour tous les Marseillais, pour tous les passionnés de football, pour moi, Bernard Tapie restera à jamais celui qui, à force d’énergie, d’engagement et de talent, emmena l’OM sur le toit de l’Europe. « A jamais les premiers ».

Fidèle supporter de l’Olympique de Marseille, Emmanuel Macron dit se souvenir de « cette nuit enchantée de mai 1993 » et le titre en coupe d’Europe du club de la cité phocéenne.

« C’était cela, Bernard Tapie. Une force. Une volonté. Une rage de vaincre qui semblait dire à tous ceux qu’il croisait : « Gamin, tout est possible. »

Le chef de l’Etat assure que « Bernard Tapie nous a quittés mais son souffle continuera d’habiter la Cité phocéenne », avant de conclure:

« Nous serons d’ailleurs sans doute quelques-uns à continuer de croire qu’il n’est pas parti, pas lui. Puisque tout est possible. Alors, nous le reconnaîtrons, nous ordonner, mi-sérieux, mi-goguenard, de continuer de croire en nos rêves. »

Jean-Marie Le Pen revient sur leur débat électrique de 1989

Bernard Tapie avait fait de la lutte contre le Front National l’un de ses principaux combats. L’homme d’affaires avait tenu à affronter le co-fondateur du parti Jean-Marie Le Pen en débat par deux fois, en 1989 et 1994. Le premier s’était révélé particulièrement musclé, un échange sur lequel est revenu Jean-Marie Le Pen ce dimanche, invité de BFMTV:

« Je crois que Bernard Tapie venait faire là une opération de provocation, espérant peut-être déclencher un pugilat qui m’aurait desservi politiquement, alors que lui ne courait pas grand risque dans ce domaine, n’ayant pas de responsabilité de premier plan », affirme Jean-Marie Le Pen.

L’ancien leader du FN précise qu’en 1989, Bernard Tapie avait remplacé à la dernière minute les centristes sur le plateau, « un complot commun » avoué d’après lui quelques années plus tard par Patrick Poivre d’Arvor.

Le jour où Bernard Tapie a convaincu l’écologiste Jean-Laurent Félizia de se retirer des régionales pour contrer le RN

Bernard Tapie aura lutté contre le Front national toute sa vie. C’est ce que vient confirmer le témoignage de Jean-Laurent Félizia, candidat écologiste aux élections régionales de juin dernier, sur notre antenne.

Il avait alors réussi l’exploit d’accéder au second tour en PACA, face à Renaud Muselier (LR) et Thierry Mariani (RN). Mais a finalement décidé de se retirer pour faire barrage au Rassemblement national. Une décision dans laquelle Bernard Tapie a joué un rôle inattendu…

« Bernard Tapie m’avait appelé une quinzaine de fois au soir du premier tour en insistant pour que je le rappelle », s’est remémoré Jean-Laurent Félizia.

« Il m’a dit ‘n’attends pas dans ce maintien une heure de gloire’, [il faut] empêcher les fachos de prendre la région PACA' ».

Bernard Tapie « était l’homme du peuple, qui rassemble, qui fédère » – le contraire du RN, « qui était selon lui resté le FN », a confié Jean-Laurent Félizia.

Christophe Castaner se remémore son amitié politique cocasse avec Bernard Tapie

Christophe Castaner, président du groupe LaREM à l’Assemblée nationale, a partagé sur notre antenne des anecdotes amusantes sur sa relation avec Bernard Tapie.

Les deux hommes se sont connus dans un cadre politique, liés par une volonté commune: combattre le Front national. « Et j’étais l’arme de ce combat », a expliqué celui qui était alors le candidat PS aux élections régionales de 2015.

Ils continueront à se fréquenter après sa défaite. Bernard Tapie « était toujours en train de m’engueuler et de me donner des conseils », a plaisanté Christophe Castaner.

Bernard Tapie « sera bien, il reposera en paix à Marseille », assure Samia Ghali

« Bernard Tapie fait partie des personnes que l’on a envie de rendre immortelles », a martelé sur notre antenne Samia Ghali, maire-adjointe à la ville de Marseille.

Il a selon elle « laissé des empreintes indélébiles » dans la cité phocéenne, et avait « tout compris de Marseille, tout donné pour elle ».

Le fait que Bernard Tapie ait souhaité être inhumé à Marseille est pour Samia Ghali une ultime preuve d’amour à la ville.

« Il va être bien, en paix, à Marseille », a-t-elle déclaré.

Bernard Tapie « est parti paisiblement », entouré de toute sa famille, confie son fils Stéphane Tapie

« Toute la famille était réunie autour de lui. Il est parti paisiblement », a confié non sans émotion le fils de l’ancien homme d’affaires, Stéphane Tapie, à notre micro.

Il a également fait part de sa volonté, ainsi que celle de ses proches, de « prolonger » le combat de son père contre le cancer. « Ce petit crabe endeuille beaucoup trop de familles », a-t-il déploré.

« Sa détermination contre la maladie a inspiré d’autres patients », assure le médecin de Bernard Tapie, Eric Van Cutsem

Interrogé sur notre antenne, l’un des médecins qui a traité et accompagné Bernard Tapie dans sa longue bataille contre le cancer s’est dit admiratif de sa « détermination » à guérir.

« Il a inspiré d’autres patients », a assuré le Pr Eric Van Cutsem, qui a en outre souligné l’intérêt de Bernard Tapie pour la médecine: « Il voulait toujours tout comprendre, pour essayer de contrôler et d’attaquer son cancer « .

Claude Lelouch salue « un comédien exceptionnel »

« J’ai perdu mes trois mousquetaires », s’est désolé le réalisateur Claude Lelouch sur notre antenne, en référence à la mort de Bernard Tapie – et avant lui, celles de Jean-Paul Belmondo et Johnny Hallyday.

Il a salué un « comédien exceptionnel », avec qui il avait tourné à l’occasion de son film « Hommes, femmes, mode d’emploi« , sorti en 1996.

« Je l’ai mis en face de Luchini. On ne peut pas mettre n’importe qui en face de Luchini. Leurs face-à-face m’ont époustouflé, parce qu’il avait l’air d’avoir autant de métier que Luchini ».

« II n’y a pas un seul client avec lequel j’ai eu cette relation », se remémore l’avocat de Bernard Tapie Hervé Temime

Invité de BFMTV ce dimanche 3 octobre, Hervé Temime, avocat historique de Bernard Tapie, est revenu sur les liens particuliers qui l’unissaient à l’ancien homme d’affaires.

« C’était un homme tout à fait hors du commun, ne rentrant dans aucune case. Il avait un charme fou, c’était quelqu’un de très attachant ».

Au sujet de leurs aventures judiciaires, Me Temime a décrit Bernard Tapie comme un « client totalement immaitrisable ». « II n’y a pas un seul client avec lequel j’ai eu cette relation », a-t-il ajouté.

Même s’il s’y était préparé, celui qui l’a défendu dans plusieurs affaires judiciaires s’est dit personnellement très affecté par sa disparition:

« Même si on savait que l’issue était proche car il était très affaibli ces dernières semaines, je l’aimais beaucoup, donc je suis très triste ».

Line Renaud: « Je perds un grand ami et la France perd un géant »

Sur Twitter, l’actrice Line Renaud, 93 ans, a confié sa tristesse d’avoir perdu son « grand ami » Bernard Tapie.

« Je perds un grand ami et la France perd un géant. Bernard Tapie a tout connu, tout vécu. Il avait tous les talents. J’adresse mes condoléances à sa femme Dominique et à ses enfants ».

Michel Denisot partage son admiration pour la vie digne d’une « série » de Bernard Tapie

L’animateur Michel Denisot a exprimé son admiration pour la vie romanesque de Bernard Tapie, qu’il a commencé à côtoyer au début des années 90.

« Les 1.000 vies de Bernard Tapie sont hors-normes. Au delà de toutes les séries. Il en était le scénariste et l’acteur. Admiration pour son dernier combat contre la maladie et tristesse », a-t-il tweeté dans l’après-midi.

Les obsèques de Bernard Tapie se tiendront dans la cathédrale de la Major

Les funérailles de Bernard Tapie auront bien lieu à Marseille conformément à la dernière volonté du défunt, communiquée ce matin par sa famille. Benoît Payan a indiqué ce dimanche après-midi sur BFMTV que la cérémonie se tiendraient « dans la cathédrale » de la Major « face à la mer ». La date reste à établir. Une chapelle ardente sera par ailleurs dressée du côté du Vélodrome.

Retrouvez le témoignage de Jack Lang

L’ex-ministre de la Culture, Jack Lang, a livré son témoignage à propos du disparu ce dimanche auprès de BFMTV.

Bernard Tapie et Marseille: la ministre des Sports acte la fin d’une « grande histoire d’amour »

La ministre des Sports, Roxana Maracineanu, a tweeté:

« La grande histoire d’amour entre Bernard Tapie et Marseille à pris fin ce matin. Le ‘Boss’ avait donné à l’OM son plus grand titre et il restera dans les mémoires. Son combat contre la maladie aura été exemplaire Toutes mes condoléances à sa famille et ses proches ».

François Hollande voit en Bernard Tapie « l’acteur et le révélateur d’une époque »

Après Emmanuel Macron et Nicolas Sarkozy, c’est au tour de François Hollande de faire l’éloge funèbre de Bernard Tapie via un message twitter:

« Par ses défis, ses engagements, ses succès, ses débordements comme ses déboires, Bernard Tapie aura été l’acteur et le révélateur d’une époque. L’homme, au-delà des controverses, était habité par le talent et le courage. Pensées pour sa famille ».

La mémoire de Bernard Tapie déjà honorée par un portrait posé devant le Vélodrome

Alors que Benoît Payan, le maire de Marseille, a annoncé qu’un « hommage populaire » à Bernard Tapie serait organisé dans la ville après concertation avec sa famille, la mémoire du Phocéen d’adoption est déjà célébrée sur place. Ainsi, un portrait de l’ancien président de l’Olympique de Marseille a été posé devant le stade Vélodrome.

Brigitte Macron avait rendu visite à Bernard Tapie cette semaine

Selon nos informations, Brigitte Macron avait rendu visite à Bernard Tapie.

« Son combat contre le cancer, même s’il savait que ce serait difficile, il le menait aussi pour les autres, a par ailleurs réagi l’épouse du chef de l’Etat auprès de l’AFP. Il se battait encore et toujours plus pour faire avancer la recherche. Il essayait les traitements, parce que si l’un d’eux marchait pour lui, il marcherait pour d’autres patients. Il y avait dans son combat beaucoup d’altruisme. »

Marine Le Pen adresse ses condoléances à la famille de Bernard Tapie

Rappelant l’annulation de notre émission BFM Politique ce dimanche en raison de l’actualité, Marine Le Pen a eu quelques mots pour la disparition de Bernard Tapie, adressant ses « condoléances » à sa famille.

Macron rend hommage à un homme ayant « inspiré des générations de Français » par son « ambition, son énergie et son enthousiasme »

« L’ambition, l’énergie et l’enthousiasme » de Bernard Tapie ont inspiré des « générations de Français », a déclaré Emmanuel Macron dans un communiqué auquel la première dame, Brigitte Macron, s’est associée.

« Cet homme qui avait une combativité à déplacer les montagnes et à décrocher la lune ne déposait jamais les armes, et livra bataille contre le cancer jusqu’à ses derniers instants », ajoute le texte. Peut-on y lire: « Porté aux nues par les uns, voué aux gémonies par les autres, il dérangeait autant qu’il fascinait, parce qu’il enjambait toutes les barrières sur le chemin de sa réussite. »

La soif de réussite de Bernard Tapie conduit le chef de l’Etat à le comparer au personnage balzacien de Rastignac. « Le Président de la République et son épouse sont touchés par le décès de Bernard Tapie, dont l’ambition, l’énergie et l’enthousiasme furent une source d’inspiration pour des générations de Français. À sa famille et à ses proches, ils adressent leurs condoléances respectueuses », achève l’Elysée.

Chanteur, animateur puis comédien: Bernard Tapie côté culture

Quelle profession revendiquer quand on a eu mille vies ? Lors de son dernier procès, Bernard Tapie avait choisi de déclarer celle de « comédien ».
Retrouvez notre article sur le volet artistique de la vie de Bernard Tapie.

Affaire de l’arbitrage: l’action publique contre Bernard Tapie s’éteint de fait

La mort de Bernard Tapie éteint par la force des choses l’action publique à l’encontre de celui-ci. La cour d’appel de Paris devait rendre mercredi sa décision sur l’arbitrage de 2008 dans le litige l’opposant au Crédit lyonnais concernant la vente d’Adidas.

Subsiste seulement la décision judiciaire rendue en première instance: l’homme d’affaires meurt donc relaxé.

Anne Hidalgo rappelle « le courage, l’audace, la passion et les excès » de Bernard Tapie

La maire de Paris, Anne Hidalgo, s’est fendue de son tweet pour le Parisien de naissance et de résidence mais Marseillais d’adoption.

« L’adieu à Bernard » de Valérie Pécresse

« Adieu Bernard. Une audace, un panache, des combats. Et toujours ce sourire et cette énergie qui emportaient tout sur leur passage! Mes pensées chaleureuses à sa famille et ses proches », a écrit sur Twitter la présidente du Conseil régional d’Île-de-France sur Twitter.

Eric Dupond-Moretti célèbre « un homme attachant »

Le Garde des Sceaux s’est lui aussi exprimé. « Il n’aura jamais laissé personne indiffèrent. J’ai connu un homme attachant, débordant d’énergie et d’idées, infiniment digne dans son combat contre la maladie et toujours au rendez-vous de ses convictions contre l’extrême droite. Je pense à sa famille, à ses proches, à Marseille », a écrit Eric Dupond-Moretti sur Twitter.

Jean-Marie Le Pen salue la « personnalité exceptionnelle » de Bernard Tapie

On se souvient de leurs duels médiatiques, notamment télévisés sur les plateaux du journaliste Paul Amar, dans les années 1980, de l’engagement permanent de Bernard Tapie contre l’extrême droite, mais ce dimanche matin l’ex-président du Front national, Jean-Marie Le Pen, a lui aussi rendu un hommage à Bernard Tapie.

« On a parlé et on parle encore des ‘années Tapie’, c’est dire le caractère exceptionnel de sa personnalité, je salue sa mémoire », a-t-il écrit.

Le maire de Marseille annonce un « hommage populaire » à Bernard Tapie

Sur BFMTV, Benoît Payan, maire de Marseille, a annoncé un « hommage populaire » à Bernard Tapie sans en dire davantage pour l’heure. « Il y aura un hommage populaire (…) parce qu’il le mérite. On verra ça avec la famille, je ne veux pas m’emporter ».

Benoît Payan célèbre l’amour réciproque entre Marseille et Bernard Tapie

Le maire de la ville a réagi par téléphone auprès de BFMTV: « C’est sidérant. Bernard Tapie a énormément compté dans l’histoire de Marseille ». S’il a rappelé que l’homme était né à Paris, il a poursuivi: « Il est devenu Marseillais. Il est tombé amoureux de Marseille et Marseille a eu le coup de foudre ».

Pour Muselier, « la ville de Marseille est orpheline »

Le président du Conseil régional de Provence-Alpes-Côté d’Azur, Renaud Muselier, a dit sa « tristesse » de perdre un « ami » ce dimanche sur BFMTV. Il a lancé: « Aujourd’hui, la ville de Marseille est orpheline ».

Nicolas Sarkozy retient « l’énergie indomptable » de Bernard Tapie

L’ex-président de la République, Nicolas Sarkozy, a lui aussi publié un dernier hommage à celui qui l’avait soutenu en 2007. Il a célébré « l’énergie indomptable » du défunt et sa « passion intacte ».

« Personne ne pouvait rester insensible à l’homme »: l’hommage de Xavier Bertrand

Certes, Bernard Tapie suscitait des sentiments contrastés, de par sa trajectoire sulfureuse, marquée par els affaires. Mais « personne ne pouvait rester insensible à l’homme, son énergie et son franc parler » a plaidé Xavier Bertrand sur Twitter.

Le candidat à la présidentielle a prolongé: « Bernard Tapie a vécu mille vies. Amoureux du football, engagé pour Marseille, meneur d’hommes, self-made-man, je garde de lui l’image d’un combattant acharné. Pensées à ses proches ».

François Bayrou souligne la « fidélité » de Bernard Tapie aux siens

Les propos ont parfois été peu amènes entre Bernard Tapie et François Bayrou, s’écharpant au sujet des affaires. Mais ce jeudi, le patron du MoDem a pris soin d’évoquer la « fidélité de Bernard Tapie aux siens », de le dépeindre en « figure ayant incroyablement marqué la société française ».

Pour Borloo, Tapie « c’était la générosité, le combat, l’intelligence, la tendresse »

L’un était au Parti radical valoisin, l’autre au PRG mais Jean-Louis Borloo et Bernard Tapie étaient très liés. Ce dimanche matin, celui qui fut également ministre de la Ville a parlé de son ami sur BFMTV: « Bernard, c’était la générosité, le combat, une intelligence extraordinaire, de la tendresse à l’état pur ».

Pour Franz-Olivier Giesbert, Bernard Tapie était « un lion »

Franz-Olivier Giesbert connaissait très bien Bernard Tapie, son ami et patron à La Provence. Les deux hommes ont d’ailleurs mené ensemble un livre d’entretiens. Il est intervenu sur notre antenne: « Ça n’allait pas bien du tout ces derniers temps, c’est très difficile d’en parler. Mais ce ne sont pas des moments qu’on retient ». « C’était un lion, un guerrier », a-t-il souligné.

« ‘J’ai eu une belle vie’ ça revenait souvent dans sa conversation », s’est souvenu le journaliste.

« Il n’a jamais baissé les bras »: l’hommage de Castaner à Tapie

Le président du groupe LaREM à l’Assemblée nationale, Christophe Castaner, s’est lui aussi exprimé à Avignon au sujet de la mort de Bernard Tapie. Pour lui, cee dernier n’a « jamais baissé les bras ».

Quand Bernard Tapie racontait son combat contre la maladie sur BFMTV

« Dominique Tapie et ses enfants ont l’infinie douleur de faire part du décès de son mari et de leur père,  Bernard Tapie, ce dimanche 3 octobre à 8h40, des suites d’un cancer. Il est parti paisiblement, entouré de sa femme, ses enfants, ses petits-enfants et son frère, présents à son chevet. Il a fait part de son souhait d’être inhumé à Marseille,  sa ville de coeur ». C’est ainsi que la famille de Bernard Tapie a annoncé la mort de l’homme d’affaires.

Il avait eu l’occasion de raconter son combat contre son cancer de l’estomac sur notre antenne.

Le maire de Marseille fait part de sa « tristesse » » après la mort de Bernard Tapie, « fait marseillais par le destin »

Benoît Payan, maire de Marseille, a publié son hommage au défunt sur Facebook. Il a fait part de sa « tristesse », et salué un homme « solaire, rebelle, déterminé, Marseillais par le destin ».

« Quel homme! »: Eric Zemmour rend un hommage admiratif à Bernard Tapie

Eric Zemmour a rendu hommage à Bernard Tapie sur Twitter: « Quel homme ! Au-delà de nos désaccords ponctuels, je retiendrai un homme au tempérament exceptionnel, à l’humour ravageur, jusqu’aux dernières minutes de sa vie. Repose en paix. »

Jean Castex salue en Bernard Tapie un « homme très engagé », « un combattant »

« L’image qui revient est celle du combattant ». Jean Castex a salué la mémoire de Bernard Tapie, qui fut ministre de la Ville de François Mitterrand, député et député européen, cadre du Parti radical de gauche avant de se rapprocher de Nicolas Sarkozy.

« C’était un homme très engagé, notamment contre l’extrême droite », a remarqué le Premier ministre « mais aussi pour son club, sa ville, l entreprise, un homme engagé qui a tout donné ».

Bernard Tapie est mort, emporté par le cancer

Bernard Tapie, l’homme d’affaires, ex-ministre de la Ville de François Mitterrand, et président de l’OM s’est éteint, vaincu par le cancer, ce dimanche sur les coups de 8h40 entouré des siens. C’est sa famille qui a annoncé la nouvelle via un communiqué. Il combattait la maladie depuis quatre ans.

« Dominique Tapie et ses enfants ont l’infinie douleur de faire part du décès de son mari et de leur père,  Bernard Tapie, ce dimanche 3 octobre à 8h40, des suites d’un cancer. Il est parti paisiblement, entouré de sa femme, ses enfants, ses petits-enfants et son frère, présents à son chevet. Il a fait part de son souhait d’être inhumé à Marseille,  sa ville de coeur ». C’est ainsi que la famille a annoncé la mort du défunt.

« Je serai au service de nos concitoyens jusqu’au dernier moment »: Castex s’exprime depuis Avignon

Le Premier ministre s’est exprimé au sortir du petit-déjeuner de la majorité organisé en marge des Universités d’été de LaREM à Avignon. S’il a reconnu un « programme chargé d’ici l’élection », il a fixé son cap: « D’abord et surtout travailler pour le pays ». « Je serai au service de nos concitoyens jusqu’au dernier moment », a-t-il promis.

Marine Le Pen sera l’invitée de « BFM Politique » ce dimanche

Marine Le Pen sera l’invitée de notre journaliste Jean-Baptiste Boursier ce dimanche à partir de midi. Proposition de référendum sur la maîtrise de l’immigration, campagne chahutée par la menace Eric Zemmour, nouveau tacle de Jean-Marie Le Pen se disant prêt à soutenir ce dernier: la candidate du Rassemblement national à la présidentielle devra répondre sur de nombreux sujets.

Julien Bayou appelle à l’union de la gauche autour de Yannick Jadot

Tous derrière Yannick ». Le numéro un d’EELV Julien Bayou a appelé samedi à l’union de « toute la gauche » autour de Yannick Jadot, vainqueur de la primaire écologiste, en vue de la présidentielle 2022.

« L’écologie peut rassembler car au fond c’est l’avenir et le présent: satisfaire les besoins des plus vulnérables aujourd’hui, sans compromettre la capacité des générations futures à faire de même. Loger, nourrir, chauffer tout le monde, tout de suite et permettre aux générations futures de choisir leur avenir », a expliqué Julien Bayou, dans un discours au conseil fédéral d’EELV, relayé par Le Parisien ce dimanche.

« Et je sais que cela parle à l’ensemble des forces humanistes, progressistes, féministes, démocrates et de gauche. C’est dans cet état d’esprit que nous voulons que notre candidat soit largement en tête pour rassembler toute la gauche à l’élection présidentielle », a-t-il ajouté.

Jadot: plan d’investissement massif et déprésidentialisation au programme pour 2022

Transition agricole, plan d’investissement massif et déprésidentialisation, Yannick Jadot, vainqueur de la primaire écologiste, a dévoilé son programme en vue de la présidentielle 2022 dans le Journal du dimanche.

« Dès mon premier jour, j’engagerai la sortie de l’élevage industriel. Il faut (…) réinstaller les agriculteurs dans les campagnes, avec des revenus décents. Ce qui permettra de remplir un autre objectif: lutter contre la malbouffe, donc contre les maladies chroniques et l’obésité », explique le candidat écologiste au JDD.

Il « extirpera » ensuite « les lobbys qui gangrènent l’économie française et vampirisent les subventions et les politiques publiques pour qu’enfin ce soit le climat, la santé, l’environnement et la justice sociale qui priment ».

« Chaque euro d’argent public sera conditionné à la protection de l’environnement. Plus un euro pour Total tant que Total n’a pas rompu avec sa logique qui consiste à chercher toujours plus de pétrole et plus de gaz dans le sous-sol ! », assure-t-il

Pour « réparer notre société » et « reconstruire notre économie », Yannick Jadot prévoit un plan d’investissement « de 50 milliards d’euros par an sur le quinquennat, soit 2 % du PIB ». « Vingt-cinq milliards d’euros seront consacrés à la reconstruction, dont 10 milliards au logement et au bâtiment », et « 25 milliards seront dévolus à des services publics de qualité ».

Sur le plan institutionnel, Yannick Jadot veut « déprésidentialiser » avec un septennat « non renouvelable » et un président qui se recentrera sur quelques missions: « être le garant de l’État de droit, des libertés fondamentales et de la protection du climat ».



Source [BFMTV]